US Culoz D2

Luc Charance : « L’ambition est ce qui fait avancer »

20/11/2020 à 14:27

Retour avec Luc Charance, l’entraîneur de l’US Culoz Grand Colombier, sur le début de saison réalisé par son équipe, cinquième du championnat Départemental 2 …

Luc Charance, que pensez-vous du début de saison réalisé par votre équipe ?

Je pense que notre début de saison est plutôt réussi. Notre préparation a été sérieuse. En coupe de France, l’équipe a bien figuré en atteignant le quatrième tour et en éliminant au passage un adversaire de niveau régional, l’AS Domarin, avant de tomber contre Roanne. En championnat, nos deux victoires et le nul à l’extérieur sont positifs. En revanche, la défaite concédée à domicile juste avant le confinement sonne comme un avertissement. On occupe pour le moment la cinquième place de la poule A de D2, avec un match en retard à disputer chez nous contre Saint-Denis Ambutrix.

Quelles ont été vos forces jusqu’ici ?

Notre force est d’avoir un effectif élargi pour prétendre jouer en équipe fanion, je pense que chaque poste peut être suppléé et concurrencé. En revanche, on doit progresser sur le plan mental et faire preuve de plus de caractère.

Quels vont être vos objectifs cette saison ?

L’ambition est ce qui fait avancer, le haut de tableau est jouable. La montée de l’équipe fanion est cruciale, car c’est la vitrine du club. Cela reste notre objectif, et nous battre le plus longtemps possible pour y arriver sera gage d’une saison sans regret et aboutie.

Comment gérez-vous la période actuelle ?

Cette nouvelle coupure s’apparente à une trêve. Il faudra ainsi refaire un cycle de préparation. D’ici là, il appartient à chaque joueur de se responsabiliser et de s’entretenir, avec des footings et du renforcement musculaire. Cette trêve va nous permettre aussi de récupérer nos blessés, et peut-être de récupérer encore un ou deux renforts. Maintenant, il nous reste à attendre la programmation de la nouvelle reprise en espérant qu’elle intervienne rapidement  pour que nous puissions tous nous retrouver. Je terminerai en adressant une petite mention spéciale à Yann, mon adjoint, très présent dans notre projet et avec qui je partage cette analyse et vision.