InterviewFBBP01

Romain Lattron (FBBP01) : « La formation a brillé »

20/06/2019 à 9:29

Le responsable du foot à 11 du FBBP 01 et entraîneur de l'équipe réserve (R1) a accepté de revenir sur la brillante saison de la formation du club. Il évoque par ailleurs le départ des éducateurs des équipes U15, U17 et U19 et raconte son premier contact avec Karim Mokeddem, le nouvel entraîneur de l'équipe première.

Romain, le bilan jeunes au FBBP01 pouvait il être plus satisfaisant en termes de résultats ?

Par rapport à ce qui a été entrepris sur ces dernières années, on peut dire que le travail commence à porter ses fruits. L’objectif majeur de la saison était l’accession de nos U17 au niveau national avec si possible, une place dans les six premiers pour nos U15 synonyme de maintien et même d’accession en poule U15 R1A (réforme Ligue saison prochaine). Pour les U17, on avait mis en place un système pour qu’ils soient le plus efficients possibles. Michel Bradaia a bien mené ses troupes du début à la fin pour arriver à ce titre de champion tout en étant meilleure attaque et meilleure défense. On a même terminé la saison avec des première année sans que les résultats ne changent. Les U15 ont vécu une saison en dents de scie, avec des périodes fastes et d’autres un peu plus délicates. Sur les derniers matches, ils ont enchaîné trois victoires qui ont permis de finir dans le top 6. C’est très bien pour la visibilité du club. La montée des U19 ? On avait tablé sur un podium en début de saison donc c’est la cerise sur le gâteau. D’autant plus qu’on a évolué avec un effectif en rotation constante puisque 98% des joueurs ont joué en R1 pendant la saison. On a réussi à garder une continuité de la première à la dernière journée dans les résultats. En fait, on a rendu possible ce que tout le monde croyait impossible, à savoir monter en U19 National. On peut s’en féliciter et le coach Romain (Paturel) également. Seuls Evian et Saint-Priest il me semble avaient réussi à sortir de cette poule de R1 donc on en connaissait la complexité. Enfin, concernant mon groupe R1, j’ai joué toute la saison avec 8 ou 9 U19 donc très jeune. On finit troisièmes et on est à notre place car on n’a pas su gagner dans les matches contre le top 4. Je reste satisfait car même si nous nous sommes fait prendre sur certains matches, nous avons gardé nos principes de jeu et produit un football de qualité.

Cette belle saison contraste avec l’équipe première, sauvée à la dernière journée en National. C’est une belle mise en lumière pour la formation du club ?

Suite à la descente et à sa digestion sur le plan sportif, certaines choses certaines choses se sont bien passés comme les résultats de la formation et d’autres moins comme le classement de la National 1. Peut-être que moi non plus je n’aurais pas été à cette place si on était restés en Ligue 2. La descente a permis a beaucoup de jeunes de vite se projeter en réserve et de se rapprocher de l’équipe première. On a les infrastructures d’un très bon club de National et c’est vrai que ça contrastait parfois avec les exigences du championnat N1. La formation a brillé cette année, et l’équipe première est quand même allée chercher le maintien. Au niveau de la formation, une confirmation est attendue la saison prochaine et l’équipe première aura aussi de grandes ambitions.

Les trois éducateurs des équipes premières en U15, U17 et U19 ont tous quitté le club. Comment l’expliquez-vous ?

Sur ces équipes-là, nous avions un salarié cette année alors que si on remonte trois en arrière, le club en avait. La descente et le choix de répartir le budget entre l’association et les pros fait qu’on n’a pas pu conserver certains éducateurs malgré les propositions faites. Romain (Paturel) a lui reçu une très belle proposition du GFA 74 et a fait le choix de partir. C’est donc pour une question d’enveloppe budgétaire qu’on n’a pu les retenir.

N’est-ce pas dommage de casser une dynamique qui paraissait excellente ?

C’est malheureusement la dynamique de certains clubs de national qui doivent absorber des pertes financières. Obligatoirement, il y a des choix a faire derrière, d’autant plus que c’est la dernière année du club sous statut pro. Si vous me rappelez dans un an, qu’on monte en Ligue 2, qu’on reste en N1 ou qu’on descende en N2, les choses seront propulsées d’une façon différente.

Par qui vont-t-ils être remplacés ?

L’organigramme est bouclé. Je dois le présenter à l’Assemblée Générale en fin de semaine. Les éducateurs de la formation seront communiqués très prochainement.

Pour terminer, quel est votre regard sur l’arrivée de Karim Mokeddem au poste d’entraîneur de l’équipe première ? On présume que vous avez eu vos premiers échanges…

Pour l’instant, on est dans deux dynamiques de travail différentes. Lui est en préparation de la reprise alors que moi je travaille encore sur l’organisation, les orientations l’hébergement des jeunes. Les schémas actuels ne sont pas les mêmes. Après, nous allons évidemment mettre en corrélation nos deux pensées. Ce que je peux dire pour l’instant, c’est que j’ai rencontré une personne respectueuse, humaine et qui prône une communication de proximité. Je n’ai pas de doutes sur le fait que le vécu qu’il a et son parcours vont m’apporter. Il est un exemple pour moi. A moi de lui apporter maintenant dans tous les domaines où il fera appel à moi tout en continuant à mener à bien la barque de la formation.

Crédit photo : FBBP01