Interview

Yann Kermorgant (Vannes OC) : « Les ambiances de D2 anglaise me manquent »

15/11/2018 à 17:15

Près de 300 matches professionnels entre la Premier League et la D3 anglaise, 150 rencontres de Ligue 1 ou de Ligue 2. A tout juste 37 ans, Yann Kermorgant, retrouve une dernière jeunesse au Vannes OC, le club de ses débuts, en National 2. L'attaquant, passé par Grenoble, Reims, Leicester ou Bournemouth, vit ses ultimes mois de joueur de football avant, probablement, de raccrocher les crampons. Avant le déplacement à l'Avenir Theix (R1), au 7e tour de Coupe de France, il s'est livré sur sa carrière et ses choix.

Vous avez quitté la France en 2011, à un moment où la N2 s’appelait la CFA et le PSG n’était pas racheté par des fonds qataris. Quel regard portez-vous sur le foot national ?

Je suis le foot sans trop le suivre. Comme c’était déjà mon quotidien en tant que professionnel, je ne regardais pas les matches, pour couper. Je regarde le Canal Football Club le dimanche. Le CFA ? J’ai encore un peu de mal, je suis un vieux de la vieille (rires). Je m’habitue au nom des divisions. Pour ce qui est de la Ligue 1, l’arrivée de l’argent du Qatar a clairement mis le PSG sur un autre niveau sur la scène européenne. Même s’il n’arrive pas à passer les quarts, on a en France une équipe respectée et crainte par les autres championnats, qui arrive à rivaliser sur le marché des transferts.

Revenons sur votre expérience en Angleterre. Qu’en retenez-vous ?

Que du bonheur, que du positif. Je sais d’où je viens, le chemin parcouru a été long. J’ai commencé tard le foot, ce n’était pas gagné d’avance. J’ai fait plutôt une belle carrière là-bas. C’était en deuxième division, mais c’est compétitif, même si c’est bien différent de la Ligue 2 en France.

Lire l’interview complète sur Actufoot.com

Yann Kermorgant (Vannes OC) : « Les ambiances de D2 anglaise me manquent »