Séquence coachLigue 1

Vahid Halilhodzic : « Est-il plus difficile d’être champion avec le PSG ou de se maintenir avec Amiens ? »

16/04/2019 à 17:15

Coach Vahid a suffisamment bourlingué et vécu des hauts et des bas dans sa carrière d'entraîneur au long cours, de ses débuts à Beauvais en 1993 à son dernier défi à Nantes cette saison, pour juger de l'évolution d'un métier d'entraîneur qu'il pratique encore aujourd'hui, à 66 ans, avec la même passion, comme une vraie obsession. Celle de la victoire avant tout. Car pour l'ancien attaquant de Nantes et du PSG, qui aura aussi entraîné les deux clubs français de son coeur, seule la victoire est belle. Tout le reste n'est que littérature...

Vahid, coach intransigeant (crédit : DR)

Système de jeu préféré – « Etre assez lucide pour s’adapter »

« Je n’ai pas de système préféré, car celui que j’utilise est forcément lié aux caractéristiques des joueurs du groupe, de leurs qualités et de leurs défauts. A Lille par exemple, avec une équipe techniquement plus limitée, j’avais insisté davantage sur la rigueur défensive, sur deux phases de jeu, pas plus… Quand vous ne pouvez pas garder le ballon, alors tout le monde doit être concerné par la récupération. Il ne vous reste qu’à travailler les complémentarités offensives pour aller le plus vite possible vers le but. Aujourd’hui, l’exigence de vitesse est énorme pour la transition, passer de la phase défensive à la phase offensive, et être dangereux. Un bon entraîneur doit être assez lucide pour s’adapter. »

Principes de jeu « Des transitions rapides »

« Ils dépendent là encore de l’équipe que vous entraînez. Si vous êtes au PSG ou à Dijon, ce n’est pas la même chose, et le résultat est la seule vérité. Tout le reste, c’est du blabla. Il faut d’abord jouer sur les forces de votre équipe. Quand j’entends certains entraîneurs parler de leur philosophie de jeu, pour moi ce sont des contes de fées ! Comme je n’ai pas de système de jeu préféré, je n’ai pas de grands principes de jeu, sinon ceux qui poussent les joueurs à jouer ensemble, à parler le même langage. Lorsque je jouais, c’était le cas au FC Nantes, où nous parvenions à être à la fois séduisants et efficaces avec des décalages, des appels sans ballon dans les espaces, la recherche de la profondeur etc. Quand tu travailles toutes l’année dans ce schéma de jeu, ton obsession n’est pas de garder le ballon ou d’avoir la possession, mais d’aller le plus vite possible vers le but. Mais encore faut-il avoir des joueurs pour ça… C’était le cas à cette époque. Forcément, ce n’est plus la même chose aujourd’hui. »

Coach préférés« Ceux qui sont dans les grands clubs ne sont pas forcément les meilleurs »

Cliquez ci-dessous pour voir la suite…

Vahid Halilhodzic : « Est-il plus difficile d’être champion avec le PSG ou de se maintenir avec Amiens ? »

Crédit photo : FC Nantes / Visuel : Actufoot