ITWRéforme

Laurent Mouret « Il devrait y avoir des montées en cours d’année de District en U14 régional »

12/03/2019 à 12:32

Quelques jours après la deuxième réunion sur la réforme des championnats jeunes, au niveau Ligue, Laurent Mouret, le Directeur technique régional, s'est exprimé, en exclusivité sur Actufoot sur le projet tant attendu. Si les décisions ne sont pas encore définitives, puisqu'elles doivent être votées par le Comité directeur, et l'Assemblée générale, elles s'en rapprochent.

Quel bilan général faîtes-vous de la réunion avec les clubs samedi ?

Le retour est excellent. On avait invité tous les clubs de Ligue, 45 étaient présents, ce qui représente une centaine de personnes, d’éducateurs, de dirigeants, de présidents. Il y avait une représentation complète du foot amateur jeunes, avec des clubs pros, de quartier ou ruraux. Il y avait principalement des clubs de Ligue, mais quelques-uns de District ont demandé à participer. Des membres des Districts étaient aussi présents, dont trois présidents. On est parti d’une idée : présenter des idées, parfois certaines étaient avancées, d’autres proposaient plusieurs options. Il y avait quatre groupes de travail, les gens ont tourné pour peaufiner les idées, les abandonner quand elles n’étaient pas bonnes. Cela a été très participatif, très constructif, il y a eu beaucoup de réflexion, le projet commence à se préciser.

De l’extérieur, on a l’impression que c’est une envie par personne…

Peut-être, au tout départ, mais on a travaillé énormément dessus, en interne, à la Ligue et avec les Districts, avec les conseillers techniques et les services administratifs. On avait le soucis de travailler sur un projet simple à comprendre, que ce ne soit pas une usine à gaz, mais assez facile à organiser. Aucun club ne doit être laissé sur le carreau, il ne faut pas que les petits clubs soient lésés ou en grande difficulté.

Y aura-t-il des championnats U14 la saison prochaine ?

Finalement, c’est sûr, on aura un championnat de Ligue U14. Dans les Districts, aussi, vraisemblablement. La Provence l’avait, les autres prennent la direction. D’ailleurs, le premier groupe travaillait sur comment on injecte des équipes en U14. On s’est dit qu’il ne fallait pas prendre en compte le classement U13, sinon on remet le principe d’accession dans cette catégorie. Or, même s’il y a un championnat, un classement, ce n’est pas la philosophie. On a donc réfléchi. Quand on rentre dans les détails, il a fallu centrer le problème, amener des idées concrètes. On ne peut pas faire une révolution, car on a une contrainte de terrain dans les grandes villes, des arbitres, des délégués. On doit avoir un nombre d’équipes raisonnable.

Comment cela va-t-il être construit l’année prochaine ?

On part sur un championnat U14 en deux phases. Tout le monde sera d’abord rassemblé en deux poules, plutôt territoriales. En phase 2, on aura une R1 et une R2. L’idée est qu’il y ait une accession à mi-saison, c’est-à-dire que les meilleurs de District puissent monter, pour ceux qui n’ont pas été retenus sur candidature, celle regroupant les critères sportifs et la structuration du club. Il faut qu’une équipe qui n’a pas pu rentrer sur dossier puisse le faire sur le terrain. Sportivement, il a fallu penser à gommer la petite incohérence qu’il pourrait y avoir.

Il y aurait donc un championnat de septembre à décembre, puis un autre de janvier à mai ?

Grossièrement, c’est ça, mais ça reste à affiner, selon le nombre d’équipes qui seront retenues.

Les championnats de District se dérouleront aussi sur le même format…

On est en effet parti sur le fait que les championnats de Districts se déroulent aussi sur deux phases, mais on ne peut pas parler pour eux. Il y aura un brassage d’équipes pour niveler.

Cela vaut pour la saison 2019/2020. Qu’en est-il pour la suivante ?

L’idée est que ce soit conduit comme ça chaque année. On reverra la saison prochaine les équipes qui participeront au championnat U14 en 2020/2021. Les équipes qui finiront la saison 2019/2020 ne sont pas sures d’être présentes l’année suivante. En revanche, leur classement aura un impact pour les U15, puisque les premiers U14 R1 monteront en U15 Régional, et les moins bons U14 R2 descendront en U15 D1. Cela dit, ce n’est pas certain qu’on reparte avec les niveaux R1 et R2 en U15. Il se peut qu’on rebrasse aussi avec deux poules, mais pas nécessairement sur deux phases.

Que vont devenir les actuels U15 ?

Pour l’année prochaine, ça a été voté, à l’assemblée générale d’hiver (page 23). Les U15 actuels seront les U16. Le champion U15 R2 sera en U16 R1.

La réforme était indispensable à mettre en place cette saison.

On doit travailler sur une année d’âge pour 2020 – 2021, c’était donc nécessaire de le faire dès maintenant, car il y a une incidence sur la rédaction des prochains règlements généraux, ainsi que les montées et les descentes.

Vous dites ne pas pouvoir parler pour les Districts. Mais vous travaillez avec eux.

Bien sûr, mais ils attendaient que la Ligue pose son projet. C’est plus facile pour eux. On va essayer de finaliser nos championnats à la fin du mois, puis on va les aider en leur faisant part de nos remarques. Il reste des incertitudes, mais on collabore bien. Cela dit, il reste encore beaucoup de travail à faire (sourires).

Quand aimeriez-vous finir le projet global ?

Fin avril, il faut que tout soit bouclé, les clubs s’organisent, il y a beaucoup d’attente.

Comprenez-vous leur incertitude et cette attente de leur part ?

Bien sûr, ça va les impacter fortement, ça va bouleverser le mode de fonctionnement. Ce sont des choix pour des générations. Un gros club me disait qu’il ne pourrait pas avoir une équipe par génération, et qu’il devrait revenir par tranche de deux années d’âge. C’est tout à fait logique. C’est pour ça qu’on voulait travailler avec eux.

Certaines structures craignent que le label soit principalement pris en compte dans le dossier pour être sélectionné en U14 régional.

Il sera pris en compte, mais on ne va pas considérer uniquement le label. Il y a des critères sportifs, sur lesquels on a pu travailler, mais on va rediscuter, comme les diplômes des éducateurs, les résultats des équipes jeunes, sur le Festival Pitch U13, en niveau ligue, leur niveau de participation en U13, ou le nombre de joueurs dans cette catégorie.

Le choix pourrait priver des « gros clubs » de présence en U14 régional ?

On est obligé de partir sur un resserrement de l’élite. Quand on regarde les U14, U15, U16, U17 et U18, ça fait beaucoup d’équipes. Actuellement, on évolue sur deux années d’âge, avec trois poules de douze équipes, ça nous fait 36 formations. Sur une année d’âge, on ne peut pas en avoir 36, car ça abaisserait le niveau, donc on est obligé de réduire le nombre d’équipes. C’est mieux pour les générations. C’est donc possible que les clubs n’aient pas une équipe de niveau régional par année d’âge.

Quel est votre avis sur ce projet, d’un point de vue général ?

Je suis convaincu que ce projet va permettre à un club de quartier qui a une bonne génération de voir autre chose que le niveau District. Ca peut contribuer à la fidélisation.

D’autres réunions sont-elles prévues ?

Pas pour le moment. On fera le point avec la ligue la semaine prochaine et les districts dans deux semaines. On verra ensuite, mais ça commence à prendre forme.