JeunesAcadémie

Mathieu Gomes (Pro-AM Academy) : « Une académie pas comme les autres »

08/08/2018 à 16:22

Mathieu Gomes est aujourd'hui à la tête de la Pro-AM Academy avec comme associé Alessandro Magni, un agent Fifa. L'ancien footballeur et désormais nouvel agent nous explique le concept hors du commun de son académie basée en Italie et qui vise à monter les jeunes, le plus haut possible. Découvrez cette académie innovante qui a fait signer un contrat pro à un jeune joueur de l'OM du côté de la Lazio Rome il y a quelques jours. Interview.

Mathieu Gomez que pouvez-vous nous dire sur vous et votre place dans le football?

Je viens d’arrêter de jouer au football il y a pas longtemps, j’ai eu plus de 400 matchs en première division et 16ans en tant que footballeur professionnel. J’ai décidé de monter ce projet Pro-AM Academy avec mon associé italien Alessandro Magni qui est un agent Fifa. A coté de ça, j’ai aussi commencé en tant qu’agent et ça se passe très bien. J’ai envie d’être la nouvelle génération d’agents qui baserait tout sur la confiance. A chaque fois que je parle avec des parents ou un joueur, je les invite toujours à venir avec moi si ça les intéresse de venir négocier aussi le contrat afin qu’ils sachent ce qu’il en est de A à Z.

 

Expliquez nous le concept de Pro-AM Academy ?

C’est une sorte d’académie que nous allons lancer à partir de la prochaine rentrée. On était parti de base sur la petite idée de donner des cours particuliers sur la technique individuelle. Nous sommes basés en Lombardie à côté de Milan. On évaluait des jeunes toutes la semaine, et par la suite on les envoyait faire des essais ou des matchs amicaux. Et à l’arrivée certains sont placés dans des équipes de Serie B, Serie C et D italienne mais aussi étrangères (Grèce,Malte,Bulgarie) selon leurs qualités. On a décidé de l’agrandir et de l’exporter jusqu’en France en faisant venir des joueurs qui peuvent être prometteurs pour les faire progresser au maximum.

 

Il faut de la notoriété pour un tel projet ?

Il faut savoir se faire connaître dans le monde du football. J’ai joué neuf ans à la Sociedad, en Italie, en Grèce. Je suis agent de joueurs maintenant et mon associé est un agent Fifa. On arrive à placer les garçons vraiment dans de bons clubs comme le Torino, le Chievo mais aussi en Serie C puisqu’il n’y a pas que des tops. En cinq mois j’ai réussi à placer quelques joueurs en Serie A, au Genoa, à la Lazio Rome et à l’Atalanta Bergame.

 

 

Comment comptez-vous vous organiser pour la prochaine rentrée ?

A partir de septembre octobre, nous allons créer une académie permanente qui consiste à qu’on soit organisé comme un club. Les garçons seront nourris, logés dans un de nos établissement dans un parc naturel à Merone. Ils pourront s’entraîner tous les jours mais aussi apprendre l’italien pour maîtriser une autre langue. Nous garantissons un match amical par semaine et un essai par mois dans un club pour chaque joueur. On affrontera des clubs de Serie B, C et des équipes de jeunes de Série A comme l’Inter, le Genoa…

 

Quel est le but d’un tel projet ?

Notre but premier c’est de prendre des joueurs, de les faire progresser le plus rapidement possible et de pouvoir les placer. Il y aussi comme ambition de devenir comme un club mais sans vraiment faire de compétitions. On a déjà des invitations pour l’été prochain aux tournois de San Remo et de Madrid. On veut avoir une équipe compétitive en fin d’année pour participer à ces tournois.

Combien de joueurs allez-vous pouvoir accueillir au sein de votre académie ?

Notre but n’est pas la quantité mais la qualité. Chaque année on ne prendra que 16/17 joueurs. On ne veut pas faire comme les autres académies qui prennent 80 joueurs, car c’est difficile dans la gestion. On aura que 16/17 joueurs comme un club, avec 11 joueurs qui débuteront le match le week-end et 5/6 qui seront remplaçants. On veut que sur toute une saison ces joueurs soit comme une équipe, un groupe prêt à relever des défis pour atteindre leur objectif.

 

Vous parlez d’exporter ça en France, dites-nous en un peu plus…

Les garçons qui vont venir de France ou d’ailleurs ont surement besoin de progresser d’abord et après d’avoir la possibilité de se faire voir lors de matchs amicaux et d’essais. Avec des essais c’est souvent difficile de se faire voir, mais en faisant régulièrement des matchs amicaux on pourra inviter des clubs à venir les voir jouer, à les suivre. Et pourquoi pas au bout de quelques semaines, les décider à faire signer des contrats. Un jeune français de R1 sortira de cette académie en ayant quoiqu’il arrive énormément progressé.

 

Quelle tranche d’âge visez-vous ?

Dans l’immédiat ce seront des garçons de 17 à 21/22ans, pour arriver dans plusieurs années à trouver des garçons plus jeunes, qui ont une marge de progression plus grande avec une perspective de jouer un jour en première division. Pour les amener nous avons déjà un sponsor « mental coach ». Ils seront sur nos maillots et en échange, ils nous livreront leur service, que ce soit au niveau de la nutrition mais aussi du mental.

Un dernier petit mot à ajouter ?

C’est un projet sérieux, pas dans un but premier de se faire de l’argent. On veut réellement placer les garçons, et derrière bien évidemment il y aura des retombées économiques. L’important, c’est d’être différent de tous les autres. Bien sûr, on ne peut pas réussir à placer tout le monde, il y a des garçons qui n’ont pas spécialement le niveau. Il y a des milliers de joueurs dans le monde qui sont bien meilleurs, et on ne va pas proposer des joueurs à des clubs, juste parce qu’ils ont fait l’académie alors qu’on sait très bien qu’ils n’ont pas le niveau et que ce sera non.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à vous rendre sur le site officiel de la Pro-Am Academy.