U15 RITW

Julien Faubert (Etoile FC) « C’est différent en tant que joueur et en tant qu’entraîneur »

12/01/2021 à 16:45

Julien Faubert, ancien joueur professionnel et coach des U15 Régionaux de l'Etoile Fréjus Saint-Raphaël, s'est confié sur sa volonté de devenir entraîneur sur le site de la Ligue Méditerranée.

« J’en apprends beaucoup, c’est ce qui me plaît. J’adore découvrir. » C’est en pleine formation pour le BEF que Julien Faubert a exprimé sa joie de se lancer dans une nouvelle aventure. L’ancien défenseur du Real Madrid a raconté sa volonté de devenir un jour entraîneur, motivé par l’envie de découvrir un nouveau métier. Il a d’ailleurs lui-même confié : « C’est une nouvelle vie, on repart à zéro mais on reste dans ce qu’on sait faire, le football. »

Une formation studieuse

S’il est un ancien joueur professionnel, le latéral droit n’a pas voulu brûler les étapes. Il l’explique lui-même : « Naturellement, j’ai d’abord fait mon CFF 3 sans aucune obligation puisque avec mon parcours de footballeur professionnel, je n’étais pas obligé. Mais, je voulais déjà me mettre dedans pour commencer le BEF et voir par la suite. »

En plus de la formation au diplôme, l’homme de 37 ans apprend aussi au bord des terrains. Il a en effet repris une équipe dans le club qu’il a rejoint à l’arrêt de sa carrière, l’Etoile Fréjus Saint-Raphael. « J’ai également une équipe de U15 Régionaux, mais c’est une pédagogie différente car cela reste des enfants », a-t-il alors raconté. Avant de revenir sur sa motivation : « Que de l’apprentissage, c’est ce que j’aime, ce qui va être fatigant mais intéressant également. »

De l’autre côté

En tant qu’ancien joueur, le natif du Havre découvre un autre monde avec le métier d’entraîneur. Il a lui même ressenti que quand on est sur la pelouse, on est loin des préoccupations des entraîneurs. Il argumente alors : « Lorsqu’on est joueur, on est conditionné à la performance, à un entrainement régulier. On est mis dans les meilleurs dispositions pour le réaliser donc on ne se préoccupe pas de ce qu’il y a derrière. La programmation d’un entraîneur ou des entraînements, on est vraiment très loin de tout cela. »

Cet apprentissage est finalement nécessaire pour un joueur qui a connu différentes méthodes de travail à travers sept pays dans le monde. Il met aussi en avant tout le travail tactique à mettre en place : « On apprend tout ce qui est derrière le football. La structuration des séances, la programmation des entraînements, l’aspect physiologique du sportif et du footballeur… C’est différent en tant que joueur et en tant qu’entraineur. »