Incident

Un arbitre tente de frapper un dirigeant, l’équipe se venge en le rouant de coups

10/03/2019 à 17:50

Scène inadmissible sur le terrain Méarelli ce dimanche matin, à l'occasion du match de U15 D3, groupe C, entre le Montet Bornala et l'USRVN. Un arbitre a tenté de porter un coup à un dirigeant après des propos insultants. Ce dernier s'est défendu, avant que l'homme en jaune soit roué de coups, au sol.

Ce devait être un banal match de bas de tableau de U15 D3, entre deux équipes qui tentent de sauver leur peau. Tout se passait correctement pendant une grosse partie de la rencontre. Puis, autour de l’heure de jeu, la partie a basculé dans le n’importe quoi. Un témoin raconte. « Une faute est sifflée suite à une poussée commune, en faveur de l’USRVN. Les deux joueurs se chauffent, dans l’angle du corner, rapidement rejoints par des éléments des deux équipes. Aucun coup n’est échangé, puis l’arbitre arrive et sépare les deux équipes, avec un dirigeant de l’USRVN. L’officiel met un avertissement au joueur de l’USRVN, ce que ne comprend pas l’éducateur. Ce dernier s’en prend alors verbalement à l’homme en jaune et lance : « La prochaine fois que tu pousses mon joueur, je te nique ta mère ». Les deux hommes sont toujours sur le terrain, à ce moment-là. L’arbitre voit rouge et tente de frapper le dirigeant de l’USRVN », précise notre témoin, qui dit ne pas savoir si le bénévole a été touché. « Le dirigeant repousse l’arbitre, qui tombe. C’est alors que l’officiel est roué de coups par plusieurs personnes de l’USRVN. » Le match est alors interrompu. Quelques minutes plus tard, les pompiers et la police sont venus, pour s’occuper de l’arbitre.

Contacté par Actufoot, le président de l’USRVN, Marius Borgomano, n’avait pas encore « toutes les informations », mais « une chose est sûre, le dirigeant est viré. C’est un jeune de 21-22 ans qu’on a au club depuis une dizaine d’années, qui joue avec les seniors et qui s’occupe d’une équipe. » Le responsable du club de l’Est niçois s’est montré dévasté par la situation, qui survient quelques mois après un autre incident, impliquant un U19 du club. « Je n’en peux plus… », a-t-il concédé.

Plus d’informations à venir…