Hommage à Van DijkAmical

Alberganti (Anciens Aiglons) : « Faire plaisir »

21/05/2017 à 11:27

Le week-end dernier, les Anciens Aiglons ont rendu hommage à Dick Van Dijk, à l'occasion des 20 ans de la mort de ce dernier. Ils sont allés jouer un match amical sur les structures de l'Ajax Amsterdam, face aux Anciens du club hollandais. Patrice Alberganti, le président de l'association des Anciens Aiglons, évoque cette rencontre si importante.

Comment s’est préparée l’organisation ?
La fille de Dick Van Dijk est rentrée en contact avec moi. Elle émettait le souhait de faire une animation, mais elle ne savait pas trop sur quoi s’orienter pour les 20 ans de la mort de son père. Elle m’a demandé ce que j’en pensais. Je lui ai répondu qu’on faisait souvent un match caritatif avec un sparring partner. Elle me dit qu’elle peut faire venir les anciens de l’Ajax. On était fin février et je lui avais proposé de jouer aux Francs-Archers. Je monte vite fait l’équipe. Elle me recontacte et me dit qu’elle n’arrive pas à faire descendre les joueurs. Mais elle a parlé avec les dirigeants de l’Ajax qui lui ont dit qu’ils nous invitaient. Tout le monde a dit oui. On avait pris Jean Sérafin, Patrick Lafourcade et Patrick Aboujid.
Quels joueurs ont participé ?
Pour eux Bergkamp, Witschke, Heitinga, Charisteas, Swart. Pour nous, l’équipe était : Warren Messina – Scotto, Crétier, Cubilier, Guyot – Everson, Calatraba – Tamazout, Alberganti – Di Costanzo – Meslin. Sur le banc, Pascal Macri, Kurbos, Sanchez et Ludovic Gallo.
Comment s’est passé le match ?
Il y a eu une très bonne ambiance. Malgré les années, la technique reste. Nous aussi, il y avait beaucoup de technique. On perd le match (3 – 2) mais on peut faire mieux. Bergkamp et Charisteas marquent trois buts magnifiques. Il y avait des joueurs qui avaient envie de faire plaisir. Il n’y avait pas d’obligation de résultat. Il fallait savoir pourquoi on était là. Il s’agit de promouvoir l’image de l’OGC Nice et donner une bonne image. Et il y avait Van Dijk. Lui, c’était le trait d’union. Il a été très important dans le collectif de l’Ajax et l’OGC Nice. Il se retrouve en tête d’affiche.
Qu’avez-vous pensé de l’organisation proposée par l’Ajax ?
C’est un grand club avec des moyens extraordinaires. On a été reçu comme une équipe professionnelle. Ils avaient mis à disposition un kiné du club. On était logé dans un hôtel magnifique avec piscine intérieure. Ils nous ont invité à manger après le match dans une très belle salle de réception dans les locaux. Puis, ils nous ont invité à manger dans un super restaurant. Ce ne sont pas des grands clubs pour rien. Comme à Nice, les anciens ont une grande importance. C’est la grande classe.

A quand le match retour ?

J’aimerais. Mais mon association est en manque de moyens financiers pour les accueillir.
Quelles sont les prochaines échéances ?
On va le 25 mai faire un match en honneur des disparus des attentats de Nice à Villefranche-sur-Mer dans une triangulaire. On va essayer aussi d’exporter l’association hors des frontières pour affronter des équipes prestigieuses.