InterviewD2

Alexis Carvalho Tavares (Drap Football) « Passé de la D5 à la D2, c’est historique ! »

04/07/2020 à 13:15

Promue pour la première fois de son histoire au niveau D2, Drap Football a réalisé une saison historique. Alexis, le capitaine de l'équipe nous plonge à l'intérieur de l'équipe, et dévoile tous ses secrets.

Alexis, vous êtes au club depuis la D5, que représente cette ascension pour vous ?

C’est magnifique pour un petit club de quartier comme le nôtre. Passé de la D5 à la D2, c’est historique ! J’ai tout vécu avec ce club et franchement, c’est énorme ce que l’on vit. En tant que capitaine et ancien, je suis vraiment très heureux et fier de nous. C’est une grande victoire pour les clubs de la vallée. On n’a pas beaucoup de regard porté sur nous, et ça montre qu’il y a des joueurs de talent et beaucoup d’ambitions. Et ça récompense notre travail de longue date, pour emmener le club le plus haut possible. Maintenant, le wagon est lancé et on ne veut plus s’arrêter là. On passe de « petit club », à un club avec beaucoup d’ambitions. J’espère que tout ça poussera les joueurs du quartier et de la vallée à venir chez nous, car le projet doit continuer sur cette lancée.

Comment s’est passé la saison au coeur du vestiaire ?

Très bien, il y avait un vrai engouement, et surtout une grosse cohésion. On savait qu’on allait faire une grande saison dès le début du championnat. Déjà, la saison passée, on n’est pas passé loin de monter. Et cette année, c’était la bonne. Je ne vais pas m’affoler au point de dire qu’on jouait la montée. Mais je sentais qu’il y avait quelque chose. L’état d’esprit de l’équipe était toujours au top, même si on a eu des périodes molles. On n’arrivait à s’encourager les uns, les autres. J’avais l’impression d’être dans une famille, une vraie bande de copains.

En plus, on avait une très belle équipe avec des joueurs de qualité. Et tout notre travail est récompensé. Surtout pour les joueurs qui sont là depuis le début du projet, qui sont passées par toutes les émotions. Les coachs ont fait un énorme travail. Ils ont toujours été derrière nous, ils nous ont jamais lâché et ça s’est important pour réaliser une grande saison. Il fallait qu’on soit soudé et on l’était. À la deuxième partie de saison, on prenait chaque match, comme une finale à gagner !

Votre accession s’est jouée à très peu, aviez-vous peur de ne pas monter ?

C’est vrai qu’on a eu très peur au moment de l’arrêt des compétitions, même si on était premier.  On a fini deuxième à l’officialisation des classements… S’il n’y avait pas eu la réforme des championnats, on ne serait pas monter et ça aurait été vraiment horrible. Surtout qu’on était premier et qu’on a perdu notre place à cause, de deux cartons et d’une défaite. Je pense que cette montée, est méritée. Après on a quand même joué dans un beau championnat, avec des adversaires coriaces. Le classement le démontre bien, il s’est joué au PAV et au goal average direct. Je ne vais pas revenir sur ses petits détails, mais c’est sûr, qu’on a eu un peur de perdre la montée, pour si peu.

Après la montée, quel est le prochain objectif ?

Il ne faut pas s’arrêter là. Il faut qu’on continue à progresser et qu’on devienne un club reconnu dans le 06. La saison prochaine, on découvre un nouveau niveau, de nouvelles équipes, de nouveaux joueurs. Il faut qu’on montre ce que l’on sait faire et qu’on ne fasse pas l’ascenseur, c’est le plus important. On doit continuer à travailler avec notre bel effectif, pour réaliser la meilleure saison possible. Je ne veux pas trop m’enflammer, mais je suis confiant et je veux prendre du plaisir. Je sais qu’on a une équipe solide, et on peut aller chercher quelque chose.