PortraitLigue 1

Alexis Claude-Maurice, de la « Breizh » peut jaillir la flamme

20/09/2019 à 17:26

Avant de martyriser les défenses de Ligue 2 pendant deux saisons sous le maillot du FC Lorient, Alexis Claude-Maurice a écumé les pelouses de la région parisienne sous les couleurs de l’US Torcy. Arrivé en fin de mercato à l’OGC Nice, le natif de Noisy-le-Grand a connu une progression constante depuis ses premiers pas dans le football, à l’âge de quatre ans. Rétrospective.

Samedi 14 septembre, stade de la Mosson. Face à Montpellier, l’OGC Nice est mené, malgré l’ouverture du score d’Adrien Tameze d’une frappe sublime en première période. Sur le banc, Alexis Claude-Maurice patiente, sagement, jusqu’à son entrée en jeu, peu après l’heure de jeu, en lieu et place de Racine Coly. Arrivée cet été en provenance du FC Lorient après deux saisons pleines en Ligue 2, la jeune recrue du GYM dispute là ses toutes premières minutes en Ligue 1. La récompense d’un talent brut, poli par le travail depuis ses premières touches de balle, à l’âge de quatre ans, en région parisienne.

« La Ligue 2 a été une étape importante pour lui »

« Je me souviens d’un gamin doué techniquement, vraiment au-dessus de la moyenne, avec de grandes qualités techniques. Alexis était déjà tonique, avec des changements d’appuis impressionnants, se remémore Yann Lecoq, actuel entraîneur des U19 nationaux de l’US Torcy et qui a eu Alexis Claude-Maurice sous ses ordres en U15. Je ne suis pas du tout surpris par sa progression. C’est un garçon qui prend le temps et qui ne se précipite pas. En U15, à Clairefontaine, tous les jeunes de sa génération avaient déjà signé dans des clubs professionnels (Alexis Claude-Maurice a notamment côtoyé Kylian Mbappé, Arnaud Nordin et Jeff Reine-Adélaïde). Il ne s’est jamais inquiété, tout s’est fait naturellement. Il a pris le temps de la réflexion et ses choix ont payé. Le jeu prôné par le FC Lorient était la meilleure chose qui pouvait lui arriver. L’an dernier, à chacune de ses sorties, il s’est montré décisif. La Ligue 2 a été une étape importante pour lui. »

À 17 ans, il refuse… Le Paris Saint-Germain

Sous le maillot du FC Lorient, Alexis Claude-Maurice fait part de toute l’étendue de son talent. Lors de sa première saison, le néo-niçois s’installe et prend ses marques (3 buts, 20 matchs). Mais c’est surtout lors de sa deuxième saison chez les professionnels que l’attaquant explose. Véritable fer de lance de l’attaque des Merlus, l’enfant de Torcy inscrits quatorze réalisations et délivre quatre passes décisives en trente-cinq matchs de championnat. Un réalisme qui attise la convoitise, pour celui qui s’était fixé l’objectif de découvrir la Ligue 1 avec son club de cœur. « Alexis a toujours été reconnaissant envers Lorient, le seul club qui lui a réellement fait part de son intérêt, confie Éric Laclef, son entraîneur en U13. En finale du championnat de France U17, Alexis a réalisé un match sublime, avec un but et une passe décisive. Après ce match, le Paris Saint-Germain l’a relancé. Mais il a refusé d’y aller. Alexis voulait jouer son premier match chez les professionnels sous le maillot du FC Lorient. Il y est même resté plus longtemps que prévu.  Son objectif était de faire monter le club en Ligue 1. Mais deux années de suite, Lorient a échoué. Alexis a eu son bon de sortie cet été, comme prévu. Il était temps pour lui de découvrir la Ligue 1. »

« Alexis est le parfait successeur d’Allan Saint-Maximin… Avec le mental en plus ! »

Arrivé au GYM dans les dernières heures du mercato, Alexis Claude-Maurice a fait ses premiers pas en Ligue 1 le week-end dernier à Montpellier. Une première feuille de match dans l’élite qui devrait rapidement en appeler d’autres. Ce samedi, face à Dijon, l’ancien lorientais pourrait même être titularisé par Patrick Vieira, pour sa première sortie à l’Allianz Riviera. Et pour ses deux anciens éducateurs à l’US Torcy, son intégration dans la maison rouge et noir ne fait aucun doute. « L’OGC Nice est un club qui lui correspond parfaitement. Il va s’intégrer facilement » assure Éric Laclef. « Alexis a fait le bon choix en rejoignant l’OGC Nice. Même si cela va peut-être prendre du temps, je le vois réussir dans ce club, surenchérit Yann Lecoq. Il va bosser, et son travail et son abnégation finiront par payer. Je pense que le staff va lui faire confiance dès cette saison et qu’il aura un rôle à jouer aux côtés d’Adam Ounas et Kasper Dolberg. » Éric Laclef : « Alexis avait la volonté de rester en France pour continuer son apprentissage. Il a été sondé par des clubs anglais et espagnols, mais il a préféré signer en faveur de Nice. Je pense qu’Alexis est le parfait successeur d’Allan Saint- Maximin. Avec une qualité fondamentale en plus : le mental. » De quoi marquer l’OGC Nice de son empreinte ?

Romain Boisaubert

Crédit photo : OGC Nice Médias