InterviewN2

Antony Ranieri (SC Toulon) « À la reprise, les compteurs seront remis à zéro »

24/11/2020 à 15:35

En pleine période de confinement, Antony Ranieri, attaquant formé à l'OGC Nice, passé du RC Grasse au SC Toulon s'est exprimé pour parler de son début de saison.

Antony, comment vivez-vous cette période de confinement ?

Actuellement je suis sur Nice avec ma famille, mais je retourne à Toulon lundi pour la reprise de l’entraînement. On voit enfin la fin de ce deuxième confinement et ça fait du bien de pouvoir retrouver les terrains rapidement. J’ai vraiment hâte de reprendre surtout après un début de saison compliquée.

Vous aviez un programme de maintien en forme ?

Oui, le staff a envoyé un programme à suivre chaque semaine depuis l’arrêt du championnat. Après c’était évidemment plus difficile à suivre dans les conditions actuelles. Mais bon, il faut bien garder la forme et se tenir prêt. Encore plus quand on voit que la reprise c’est lundi. Le temps est passé vite et il faudra être au top dès le premier entraînement.

Le SC Toulon est actuellement 3e de N2 (C). Que pensez-vous du début de saison de votre équipe ?

Sur le plan comptable, on est très bien en place et l’équipe fait un très bon début de championnat avec 16 points au compteur. On a franchement un bon groupe, il y a une bonne ambiance, de la qualité et ça se ressent sur le terrain. Donc je pense qu’il y a quelque chose à jouer. Après, on était sur une bonne série mais bon le Covid nous a freinés. Plus personnellement, j’ai vécu un début de saison un peu difficile. Une petite blessure au mollet et à mon retour, j’ai logiquement eu moins de temps de jeu. Mais bon je suis toujours déterminé à gagner ma place et à la reprise, les compteurs seront remis à zéro.

Après ce beau début de saison, vos objectifs sont élevés ?

C’est vrai qu’après notre descente de National, on a envie de remonter rapidement mais il ne faut pas griller les étapes. On est sur la bonne voie et on doit y rester. Le championnat n’a pas encore repris et toutes les équipes seront encore plus déterminées dès le premier match. Dans ces moments-là, il va falloir qu’on reste solidaire et qu’on joue en équipe pour aller le plus loin possible. On a l’effectif pour, mais on est encore loin de connaître notre sort en fin de saison.