IncidentD1

AS Cannes 2 – Plan de Grasse : que s’est-il passé ?

12/11/2019 à 17:23

Après l'incident qui a eu lieu lors du match de D1 ce dimanche entre la réserve de l'AS Cannes et le Plan de Grasse, Actufoot a mené l'enquête. Que s'est-il passé ? Comment en est-on arrivé là ? On vous dit tout.

La première période

Comme nous l’explique un témoin au stade, le premier quart d’heure est dominé par les joueurs du Plan de Grasse qui ouvrent logiquement le score (0-1). Le tout dans une bonne ambiance.

Le match prendre une autre tournure lorsque l’arbitre siffle un penalty en faveur de l’AS Cannes. L’homme en noir met un jaune au gardien du Plan pour contestation. Ce dernier applaudit et reçoit alors un deuxième jaune, synonyme de carton rouge. « C’est là que ça a commencé à chauffer« , nous raconte un premier témoin. Il y a alors une petite échauffourée entre les deux clubs durant laquelle un joueur de chaque équipe est expulsé.

Le joueur mis en cause a-t-il participé à cette échauffourée ?

La réponse est non. Selon plusieurs sources, le joueur s’était même déconnecté de cette bagarre. « Il a essayé de parler avec les joueurs de Cannes pour calmer les choses. Il n’était pas impliqué« . Un deuxième témoin va dans le même sens : « il les a séparés. Il ne s’est pas mêlé« .

La seconde période

« La deuxième mi-temps s’est super bien passée« , confirme le gardien de l’AS Cannes, Alexandre Mariani. A 9 contre 10, le Plan de Grasse parvient à recoller au score (2-2) et pousse pour tenter de l’emporter. Dans les dernières minutes, les joueurs de Rachid Redjaimia pensent pouvoir obtenir un penalty mais l’arbitre n’est pas de cet avis. Dans la continuité de l’action, l’AS Cannes parvient à prendre l’avantage. Énervé par ce but encaissé, le joueur du Plan de Grasse tape alors dans le ballon qui va en direction de l’arbitre. Celui-ci l’expulse directement. « Un jet de ballon est considéré comme une tentative de coup« , nous explique le président de la commission des arbitres, Gilles Ermani.

Pourquoi le joueur a-t-il frappé l’arbitre ?

A la suite de cette expulsion, « le joueur est venu à la hauteur de l’arbitre et lui a mis deux coups de poing« , avant de quitter le terrain. « Il a craqué. C’est un joueur très fort qui a été au-dessus toute la deuxième période« , nous informe une personne présente sur les lieux le jour du match.

Le match a-t-il été arrêté ?

Comme signalé sur le site du District Côte d’Azur, la rencontre a été arrêtée. Ne se sentant pas en sécurité, l’arbitre a même refusé de quitter le terrain. La police a dû intervenir. « L’arbitre est choqué. Il a une grosse expérience notamment au niveau fédéral. C’est déplorable, c’est un acte inadmissible« , condamne Gilles Ermani.

« Il faut signaler l’attitude de l’entraîneur du Plan de Grasse qui est parvenu à apaiser les tensions alors que les joueurs et les supporters commençaient à monter en pression », souligne un autre témoin.

Anthony Lopez Peralta (entraîneur de l'AS Cannes 2)
« Ce qui s’est passé dimanche est tout simplement lamentable. Il y a eu deux très gros incidents qui ne sont pas de notre fait. Le premier en fin de première mi-temps, puis l’autre en fin de match. Je ne comprendrai jamais comment on peut en arriver à des choses pareilles pour un match de football… Je ne rentrerai pas dans les détails, ce n’est pas le lieu pour ça. Mes joueurs et mon staff sommes écœurés par ce que nous avons pu voir à la mi-temps et en fin de match. Ce sont des choses très graves qui n’ont rien à faire sur un terrain de football. »