Ligue 1

Dante : « L’important est d’être tous soudés »

10/08/2018 à 10:30

Le capitaine de l'OGC Nice s'est présenté en conférence de presse à deux jours de la reprise de la Ligue 1. Morceaux choisis.

La reprise

« Après quelques semaines de vacances et de préparation, on est impatient de retrouver nos supporters. On espère faire un très bon match et prendre ces trois points. Chaque saison, on veut faire mieux. La saison dernière, on voulait mieux faire mais on n’a pas atteint nos objectifs. On essaye toujours de mettre la barre haute, pour travailler dur. On ne maîtrise pas forcément les résultats, la seule chose qui importe, c’est notre état d’esprit, notre envie de gagner et notre quotidien. C’est là où on a davantage de contrôle. »

La préparation

« On a progressé au fil des matches amicaux. Ces derniers matches, ce n’est pas passé. On a fait des erreurs inhabituelles, mais on va encore en faire dans la saison. Ce n’est pas le plus inquiétant. Dans la façon de jouer, dans l’idée du jeu, dans l’organisation, dans la discipline, on a fait ce que le coach nous a demandé. Il y a toujours des choses à régler. Ce n’est pas évident de commencer une saison dans un état parfait. C’est à nous d’être concentrés, avec l’envie de bien faire et de de rester soudés. »

Patrick Vieira

« Il se sent bien. C’est quelqu’un qui a amené sa façon de voir le foot, avec beaucoup de passion, la grinta, beaucoup de discipline, de rigueur. Il amène de belles idées, la joie de vivre, l’envie de jouer au foot. Il fait des exercices avec ballon, il transmet du bonheur sur le terrain. C’est à nous de prendre nos responsabilités sur le terrain, pour pouvoir l’aider pour son premier match en Ligue 1. Personnellement, il me connaît de l’extérieur, mais pas au quotidien. Il me découvre jour après jour, par rapport à ce que je peux lui apporter, mes qualités. C’est une motivation en plus, et tout ça nous fait nous remettre en question. Ca me fait du bien, surtout que, malgré mon âge, on a toujours envie de montrer quelque chose, surtout pour un nouveau coach. »

Sa place au sein de l’OGC Nice

« J’ai pris le risque de sortir d’une zone de confort en Allemagne, pour découvrir Nice. Aujourd’hui, je suis très heureux. Pour une grosse partie, c’était dû à Favre. On a vécu deux très belles années. J’ai rencontré des gens qui ont respecté mon travail, ça me tient à coeur. Ca me motive beaucoup pour ne pas décevoir ces gens-là. Ca veut dire beaucoup de choses quand on va sur la durée. J’espère que, dans ma carrière, le club pour lequel j’aurais joué le plus de matches, c’est à Nice. C’est mon ambition. Ca veut dire que je suis en bonne santé, que je vais jouer plus qu’un an ici et que j’apporte quelque chose au club. J’espère pouvoir y arriver. On va commencer à jouer cette saison. Ca montre que je pourrais rester encore à Nice. C’est de la motivation, avec mon envie de prouver. Malgré ce que j’ai vécu, ça fait du bien d’avoir cette pression au quotidien. »

Comment résoudre le casse-tête offensif

« Avec le collectif, en respectant les consignes du coach. Ceux qui vont jouer doivent prendre leurs responsabilités, en se disant « je ne devais pas être là, mais je suis là, je vais en profiter ». Il y a beaucoup de belles histoires qui commencent comme ça. Quel que soit le joueur qui joue, il sera prêt. Le groupe sera là pour l’aider à faire un gros match et lui apporter un plus. L’important est d’être tous soudés. On va jouer à onze. »

Crédit : OGC Nice Medias