Tournoi de MouginsInterview

David Athamnia (FCM) : « Je n’ai jamais eu un plateau d’un tel niveau »

16/06/2017 à 19:31

Le tournoi U14 de Mougins revient en force. Pour sa deuxième édition, la Human Elite Cup Côte d'Azur 2017 a vu les choses en grand en conviant des top clubs étrangers. Il débutera le samedi 24 juin à 9 heures et se terminera par la remise des récompenses le lendemain à 18h30. David Athamnia, l'entraîneur des U15 DHR de Mougins et directeur du tournoi, présente cet événement.

Pouvez-vous présenter ce tournoi ?

Historiquement, ce tournoi a commencé avec ce qui se faisait de mieux au niveau régional. Puis, avec la qualité de l’organisation et le site exceptionnel qu’est le stade de Valmasque, un engouement s’est crée et les meilleurs clubs pro français sont venus. On a arrêté le tournoi en 2009 car les infrastructures se faisaient vieillissantes. Il ne convenait plus à certaines équipes. La mairie a donc entrepris des travaux. Le synthétique a été changé, nos vestiaires refaits. Toutes les infrastructures ont été modernisées et on a donc pu redevenir compétitifs et crédibles pour faire venir des gros clubs. La mairie de Mougins nous a été d’une très grande aide et, grâce à ses travaux, le tournoi a pu reprendre l’année dernière. Cette édition a été un véritable succès, comme si le tournoi ne s’était jamais arrêté.

Que représente-t-il pour vous ?

Il représente l’aboutissement d’un an de travail. On a formé un comité d’organisation qui a beaucoup travaillé sur le plan commercial, sportif et sur la communication. Il représente également une adhésion perpétuelle de nos présidents, Pascal dit « Billy » et Pierre Petit, qui m’ont accordé leur confiance quotidiennement et je les remercie pour ça. Je salue également Fred Minerva, Pierre Rolly, Marie Chiara, Nicole Moreau, les frères Siino pour leur aide, ainsi que Charles-Elie Breton, qui, avec sa société, s’occupe de toute la logistique.

Qu’avez-vous prévu comme activité autour du tournoi ?

On aura la présence de Guy Stephan. Il a tout de suite été à l’écoute et il a permis de donner une dimension importante au tournoi. Il a apporté un maillot de Griezmann dédicacé pour la tombola. Il y aura aussi beaucoup de pros, ancien compris. Quand on voit des gens aussi importants du foot français prendre le temps pour se pencher sur le football amateur, c’est tout simplement beau. On a aussi mis en place une commission sportive et chaque membre de celle-ci devra élire une équipe type. On aura donc le meilleur gardien, le meilleur défenseur, le meilleur milieu, le meilleur attaquant et le ballon d’or. Du côté restauration, il y aura la buvette de Gilbert Pece, les pan-bagnats de Nicole Moreau et de mamie Swan et les grillades de Fernand et Bruno.

Pourquoi le tournoi a-t-il changé de nom pour cette année ?

On est sur la deuxième édition de la nouvelle version. On a décidé d’y apporter un plus. J’ai été rejoint par Valérie Rossi, qui est la directrice de l’organisation et sans qui ce tournoi n’aurait pas eu lieu. Je tiens donc à la remercier. Elle est partie du postulat que les champions d’aujourd’hui sont ceux de demain. On a travaillé sur le volet sportif mais aussi sur le volet citoyen. On s’est dit que si on y ajoutait les aspects du « no racism », du respect et du fair-play, on pourrait entrer dans une dimension supérieure. Elle a donc été rebaptisée la Human Elite Cup. On a organisé un concours qui a touché des dizaines d’écoles. Nous avons reçu des centaines de dessins et photos et on habillera le terrain avec.

Quelles équipes seront présentes ?

Ça fait dix ans que j’organise le tournoi. Et je n’ai jamais eu un plateau d’un tel niveau. Notre tournoi sera représenté par les élites françaises de la formation. On a Monaco, qui est une référence dans ce domaine. Il y a également l’OM, tenant du titre du tournoi, Montpellier, le vainqueur de la Gambardella, les Girondins de Bordeaux, qui est un club très axé sur les jeunes. Mais aussi le Stade Rennais, qui a longtemps été le numéro 1 de la formation, l’OL, qu’on ne présente plus, et enfin le PSG, avec sa renommé internationale.

Des clubs étrangers seront aussi présents pour cette édition ?

Oui, en effet. On a remarqué, avec les éducateurs du PSG, de l’OL et de l’OM, que la formation des clubs étrangers était devenue très performante. On a réussi à faire quatre coups extra pour ce tournoi en faisant venir la Juventus, dont la génération U14 est annoncée comme l’une des meilleures équipes européennes. Il y aura aussi l’Atletico Madrid, champion d’Espagne avec sa génération, l’Ajax, qui est arrivé en finale d’Europa League avec beaucoup de jeunes formés au club, et Chelsea, qui représente le football anglais, tout juste champion d’Europe des moins de 20 ans, et qui gagne depuis cinq ans l’équivalent de la Gambardella en France.

Quels sont vos favoris pour ce tournoi ?

Il y a un coté aléatoire. Il y a tellement de niveau que ça peut tourner dans tous les sens. Parmi les clubs français, je dirais l’OM avec sa génération vraiment très prometteuse, mais aussi le PSG et Rennes. Concernant les clubs étrangers, je mettrais bien une petite pièce sur l’Atletico Madrid.

Et Mougins ?

Afin d’être compétitif, on engage notre équipe 1 de 15 ans. Je ne pense pas qu’on sera largué. On a des joueurs de top niveau comme Hugo Mazaev et Florian Baranik (sélectionné pour le stage de pré-France à Clairefontaine pour mettre en place une équipe U16) qui nous permettront d’être compétitifs. On peut également espérer un résultat lors de ce tournoi, car les joueurs sont en confiance et ils accèdent au plus haut niveau régional. C’est une génération avec beaucoup de qualités. Quatre d’entre eux vont d’ailleurs rejoindre un club pro. Après, je sais qu’on n’a pas l’envergure d’une équipe professionnelle. Mais on va montrer une belle image et produire du beau jeu, pour tous les éducateurs qui font un travail immense. L’objectif numéro un reste quand même que les joueurs vivent une belle aventure humaine. Ils seront hébergés comme des petits de club pro. Ils vont pouvoir vivre des moments très forts.

Un mot de la fin pour ce tournoi ?

Je remercie tous nos partenaires, commerciaux et institutionnels (Conseil général, la ville de Mougins) ainsi que tous les bénévoles qui sont dans l’ombre et présents au quotidien. Je remercie tout le monde du fond du cœur car sans eux ce tournoi ne se tiendrait pas. Pour finir, si vous êtes amoureux du beau foot et que voulez voir les champions de demain (Bentaleb, Umtiti, Tolisso, Dembélé, Rabiot y ont participé,NDLR), venez ce week-end-là à Mougins !