ITWN3

Farid Tabet (Cannet-Rocheville) « Sur le plan sanitaire, ce qui est faisable en N2, on peut le faire en N3 »

23/02/2021 à 10:37

Farid Tabet, entraîneur de l'ES Cannet-Rocheville (N3), s'est exprimé sur la reprise des championnats de N2 et le flou qui règne encore sur la N3.

Comment vivez-vous le fait d’être dans le flou ?

Clairement, si c’est pour reprendre et arrêter à la phase aller, je ne suis pas d’accord. Je pense que le minimum c’est d’être capable de finir cette phase et faire des play-off/play-down au minimum. Cependant, je pense que sportivement c’est déjà un peu faussé. Mais cela ne pourrait pas, à mon avis, être pire. Si on n’est pas capable d’assurer ça, pour moi, il ne faut pas reprendre. Sur la partie compétition déjà. Après, qu’on nous laisse reprendre en organisant des matchs amicaux entre nous ou autre, si on finit la saison comme ça, cela pourrait avoir du sens sur un plan sportif pour les joueurs. Après, je pense qu’il ne faut pas non plus vouloir finir absolument la saison pour finir au tirage au sort quoi. 

Si jamais vous venez à ne pas reprendre alors que les N2 vont jouer, ne seriez-vous pas déçu ?

Non, je pense qu’au bout d’un moment, il faut accepter les règles. Si on passe notre temps à regarder dans l’assiette de l’autre, on ne s’en sort pas. Je pense qu’au vu des enjeux économiques et à la professionnalisation de cette division, avec un caractère atypique et différent du notre, c’est logique. Malgré tout, au-delà du fait de se comparer à la N2, la vraie problématique est de se dire, si on est en sécurité pour reprendre en N2, je ne vois pas pourquoi on ne le serait pas pour reprendre en N3 ou en R1. C’est un peu ce double discours qui pose problème. Après sur le plan économique, il n’y a pas photo. 

Pensez-vous que les clubs de N3 sont en capacité d’assurer le protocole sanitaire lourd ?

Je ne peux pas m’engager pour les clubs, je pense que mettre en oeuvre cela a un coût. Après, je ne pense pas que cela soit infaisable à partir du moment où on est capable de supporter le coût. Mais, il ne faut que personne ne soit dupe vis-à-vis de cela, il faut aussi que la fédération ait les moyens de contrôler et d’accompagner tout ça. Je ne pense pas que ce soit qu’un problème des clubs. C’est tout le monde qui doit être en capacité d’organiser et gérer cela. Je crois que sur le plan sanitaire, ce qui est faisable en N2, on peut le faire en N3, R1 même R2 mais quand on met en perspective avec les enjeux économiques, oui on comprend mieux. 

Où en êtes-vous à Cannet-Rocheville, commencez-vous à préparer la prochaine saison ou vous avez toujours espoir pour cette année ?

Moi, vraiment je me suis fixé comme date fin février, début mars avant d’arrêter d’espérer. Pour moi c’est la deadline, quand on regarde les weekends qui restent. Jusque-là, moi j’ai continué d’espérer qu’on puisse reprendre. Mais, si on me dit on reprend pour finir juste les matchs allers et arbitrer les matchs là-dessus, moi je suis personnellement contre. Après, si c’est pour me dire on fait ça avec des play-off derrière, même si ce n’est pas parfait, c’est la moindre des solutions. Mais, arbitrer ça sur la moitié des matchs, là ça serait trop faussé.  

☟ CONTINUEZ VOTRE LECTURE ☟