ITWN3

Grégory Campi (VSJB FC) « Le plus important c’est qu’ils actent quelque chose. C’est oui ou non ! »

19/02/2021 à 20:34

Après l'annonce de la reprise des championnats de N2, Grégory Campi, coach de la N3 du Villefranche Saint Jean Beaulieu FC a poussé un coup de gueule sur le flou qui existe encore sur leur championnat.

Grégory, comment vivez-vous le fait que la N2 va reprendre alors que vous ne devriez pas pouvoir rejouer ?

On ne vit pas cela comme une injustice. Maintenant, ce que je voudrais, c’est qu’on acte quelque chose. C’est très bien pour la N2 de reprendre, on ne reprend pas pour la N3, il faut m’expliquer la différence entre les deux catégories. Pour moi, le plus important c’est qu’ils actent quelque chose. C’est oui ou non, c’est le plus important, de manière à ce que nous on puisse savoir. Est-ce qu’on prépare la saison prochaine ? Est-ce qu’on reste sur cette saison ? À un moment donné, ça va cinq minutes, mais oui ou non ou merde quoi. Ça commence à casser les bonbons.

Êtes-vous content que les N2 reprennent ?

C’est bien pour la N2, je suis content pour eux. Il y en a qui seront peut-être pas contents mais personnellement je trouve que c’est bien de leur faire reprendre le football. Mais ce n’est pas une injustice. Il faut respecter les gens qui prennent des décisions. Mais putain qu’ils en prennent une !

« Tous les joueurs aujourd’hui sont prêts à jouer avec une armure s’il faut »Greg Campi, entraîneur du VSJBFC

Est-ce que vous auriez été capable de respecter le protocole si le N3 avait repris ?

Bien évidemment. Je pense que tous les joueurs aujourd’hui sont prêts à jouer avec une armure s’il faut. Ils veulent jouer. Nous on a besoin de jouer et de compétition. Bien évidemment qu’on aurait respecté à la lettre tout ce qu’ils auraient demandé. 

Cela commence à être long d’être éloigné autant des terrains ?

La situation fait que c’est normal. On ne peut pas se plaindre, c’est le monde entier qui est comme ça. Mais putain, prenez une décision ! Moi, ce qui m’intéresse, c’est ça. Qu’est-ce qu’on fait ? À un moment donné, parler, parler, tous les entraîneurs de France ont parlé : « Oui je suis content, oui je ne suis pas content, oui si, oui là… » Chacun à la science infuse mais personne ne prendra en compte ce qu’un entraîneur de de Ligue 1, de National, de N2 ou de N3 va dire. Il faut qu’on arrête de parler. Par contre, ce qu’on peut demander, c’est qu’ils nous donnent cette décision.

Allez-vous commencer à préparer la prochaine saison ?

Je ne sais pas encore. Moi, c’est soit noir soit blanc. Aujourd’hui je suis entre les deux et ça m’embête. Je ne peux pas me projeter sur la saison suivante, je ne peux pas arrêter cette saison-là, donc voilà qu’ils nous donnent une décision. Si la décision est d’arrêter le championnat de National 3 et de continuer le N2, on ira voir les matchs de N2 mais au moins, nous, on saura ce qu’on a à faire.  

☟ CONTINUEZ VOTRE LECTURE ☟