R1

Hervé Berni (ROS Menton) : « On a emmagasiné de l’expérience »

07/09/2018 à 10:30

Nouvelle saison dans l'élite régionale pour le ROS Menton. Le groupe de Hervé Berni n'est plus le seul de la Côte d'Azur, dans cette quête de la N3.

Comment jugez-vous cette préparation ?

Elle a été dans les clous. Elle sert à mettre en place le groupe tactiquement, physiquement, pour permettre aux nouveaux de s’intégrer. Ces derniers l’ont fait de manière assez simple. Ils ont compris notre manière de fonctionner. Pour le reste, mon groupe n’ayant pas tant changé, on n’a pas de difficulté à faire passer les messages, car on est dans la continuité. Je n’étais pas inquiet, ça s’est passé comme ça devait.

L’objectif est de rester sur la deuxième partie de saison ?

Forcément. On essaie toujours de faire mieux. On a été compétitif, l’an dernier, en terme de résultat, à partir du mois de janvier. Ce qui serait bien est de gagner cette dynamique et réussir à la maintenir sur une année complète. On essaie de travailler dans ce sens-là.

C’est aussi se servir de ce qui n’a pas marché en début de saison dernière ?

Au delà de la saison dernière, la réflexion avec ceux qui sont autour de l’équipe première, c’est un projet qui se construit depuis quatre ans. On a réussi une accession, on a découvert un niveau depuis trois ans. On fait une dernière saison, avec une première partie avec des résultats défavorables, avant que ce soit mieux. Sur ces quatre années, on a emmagasiné de l’expérience, on essaie de s’appuyer sur cela pour remettre en application ce qui a bien fonctionner, mettre de côté ce qui a moins bien marché, et, au bout, d’être le mieux possible sur la durée.

Quels sont les objectifs ?

C’est difficile, puisqu’on ne connait pas nos adversaires. On a un petit regard sur Cagnes sur Mer et Mandelieu car ce sont des voisins. Aujourd’hui, ce qui se passe dans le 13, je n’ai aucune info. C’est pareil dans le Var. Ce n’est pas évident de fixer un objectif de classement. Après, si je dois en fixer un, ce serait de faire mieux que l’an dernier, donc au dessus de la troisième place. Mais en même temps, ça ne veut rien dire, si devant, tu as des équipes comme Cannes ou Istres qui, devant, sont intouchables, car elles ont des joueurs et des moyens différents, c’est difficile à lutter. Maintenant, si on est dans un championnat où tout le monde se vaut, où chacun ressemble au ROS Menton, ce sera à nous de bien travailler. Aujourd’hui, je ne peux rien dire, je ne connais pas le recrutement de Carnoux, d’Ardziv ou de Sainte-Maxime. Je ne sais pas s’ils sont touchables ou s’ils sont à des années lumière, et, même en travaillant très bien, on ne pourrait pas les rattraper.

 

Les départs

N’Gando (VSJB FC)

Etoughe (RC Grasse)

Antrope (raisons professionnelles)

Gaudu (raisons professionnelles)

Barri (raisons professionnelles)

Boscagli (US Cap d’Ail)

Les arrivées

Montay (AS Cagnes Le Cros)

Reibez (AS Monaco U19 DH)

Plets (AS Monaco U19 DH)

Torres (Bastia Borgo)

Moussinga (Australie)

Witchke (Etoile Fréjus St-Raphaël)