Interview

Jérôme Segreto (Mougins) « Un manque de considération du football amateur »

01/12/2020 à 17:35

Hier, c'était la reprise pour l'ensemble des footballeurs mineurs de la Côte d'Azur. Jérôme Segreto, coach des U17R du FC Mougins a donc répondu aux questions pour parler de cette reprise assez particulière.

Jérôme, comment va s’organiser la reprise ?

La reprise s’organise comme tous les autres clubs, avec beaucoup d’enthousiasme mais avec toutes les contraintes sanitaires imposées. On s’adapte et c’est une très bonne chose que les joueurs puissent se retrouver dans leur cadre pour continuer d’apprendre, progresser et prendre du plaisir dans leur passion. Le football est un vecteur essentiel dans leur vie quotidienne. À ce jour nous reprendrons tous sur les créneaux horaires habituels et à partir du 15 décembre nous avons anticipé et établi un planning  » spécial Covid-19 – couvre-feu » avec des horaires modifiées afin de permettre à l’ensemble des licenciés de continuer la pratique du football en association.

Qu’est-ce qu’il y a de nouveau dans ces séances d’entraînements ?

Ce qui va changer, c’est de faire du football sans en faire. En effet tout le processus de travail de pré-saison est quasiment réduit à néant. Il nous faudra en priorité remettre les joueurs à un niveau général acceptable avec les différentes contraintes. Le but aujourd’hui est de se retrouver dans un premier temps, reprendre où nous nous sommes arrêtés surtout dans l’état d’esprit et dans la dynamique positive.

Ma situation est inédite et complexe à gérer car des vies sont en jeu mais c’est toute cette incohérence dans les décisions. On parle d’équité, d’égalité elle n’est pas là. C’est un constat de la société. Simplement aujourd’hui par des vices, certains se voient accepter de s’entraîner d’autres pas. Le débat serait assez long et la liste aussi. Aujourd’hui il y a un manque de considération et de respect du football amateur.

Un manque de respect et de considération envers le football amateur ? Pourquoi ?

Dans le sens où, comment pouvait-on accepter de laisser continuer les clubs professionnels notamment les centres de formation à pratiquer. Des centres où il y a eu des fermetures et de nombreux cas de Covid-19. Et dans un autre sens, ne pas laisser continuer les clubs amateurs pour qui les échanges sont moins présents. On aurait pu s’entraîner en plein air avec les mesures sanitaires que tout le monde avait appliqué et pour lesquelles cela fonctionnait. Pourquoi une équipe U17 Nationaux en centre de formation avait le droit et pas un club amateur du même championnat ? On va nous expliquer que ce sont des contrats de travail etc… Du coup, par le juridique ou l’administratif on peut faire ce qu’on veut ou pas. Le virus est un amateur et il s’arrête aux porte du monde professionnel ? Non c’est absurde.

Quand envisagez-vous un retour à la compétition ?

Je n’ai aucune réponse à donner. On va nous dire début janvier, puis mi-janvier ensuite début février, donc difficile de se prononcer et d’avoir de la visibilité. Déjà qu’on reprenne nos séances avec contact, après la compétition n’est pas de mon ressort.