InterviewU14

Jonathan Monteiro, de la salle de conf’ de Monaco au banc des U14 de Juan-les-Pins !

24/09/2020 à 18:33

Après une longue carrière de joueur notamment du côté de l'AS Cannes, du Nîmes Olympique ou encore de l'ex-US Cagnes, Jonathan Monteiro a été attachée de presse de l'AS Monaco avant de se reconvertir en entraîneur d'équipe de jeunes. Cette saison, il a repris en main les équipes U9 et U14 de Juan-les-Pins.

Jonathan, vous avez joué votre premier match ce week-end face au VSJB. Qu’avez-vous pensé de la rencontre ?

Je trouve qu’on a plutôt fait un bon match, contre une belle équipe. On a perdu 4-2, mais au début du match on menait 1 but à 0, puis on s’est fait remonter. On n’est pas passé loin de l’égalisation, mais ils ont marqué en toute fin de match. Je retiens tout de même du positif car le plus important, c’est de progresser.

Qu’est-ce qui vous a poussé à reprendre ces équipes ?

J’avais déjà entrainé en Jeunes au FC Antibes, mais j’ai dû arrêter pour des raisons professionnelles. Après, j’imagine que vous le savez mais il y a eu du changement dans l’organigramme et le directeur sportif Michael Abou m’a proposé de reprendre les U14. Ensuite, le nouveau président qui avait les U9 m’a également demandé de coacher les petits et j’ai accepté les deux postes. C’est une super expérience car certains jours, j’enchaine les deux entraînements et il faut vraiment avoir une pédagogie différente. C’est donc un bon petit challenge pour moi.

Avant d’être entraîneur, vous avez été footballeur. Parlez-nous un peu de votre parcours.

J’ai commencé le football au FC Antibes avant de passer au centre de formation de l’AS Cannes et du Nîmes Olympique pendant une saison. Ensuite, je suis revenu dans la région pour évoluer au niveau séniors à l’US Cagnes qui est maintenant l’ASCC, à l’AS Cannes et au FC Antibes. J’ai quand même vécu de belles années sur les terrains avec plusieurs montées notamment.

Vous avez été attaché de presse pour l’AS Monaco durant plusieurs saisons. Que retenez-vous de ces saisons à l’ASM ?

Ce que je retiens, c’est que j’ai côtoyé un effectif professionnel de très près et que j’ai travaillé pour un club de très haut niveau. En plus de ça, je suis passé au club pendant des saisons magnifiques avec notamment le titre de champion de France ou encore la demi-finale de Ligue des Champions. Pour un footballeur et passionné comme moi, c’était une expérience incroyable de vivre les déplacements, les matchs à l’intérieur du groupe.

Que ce soit votre métier ou votre temps libre, tout est lié au foot et au sport ?

C’est vrai, mais le foot c’est ma passion ! Dans ma vie professionnelle, j’ai aussi la chance de travailler dans un domaine dans lequel je suis passionné et c’est très intéressant.

Quels sont vos principes au poste d’entraîneur ?

Je pense que beaucoup de coachs ont la même vision des choses, on a envie d’avoir le ballon, faire du jeu, et essayer d’être le plus offensif possible. Après, les matchs ne sont pas les mêmes selon les adversaires et selon les capacités des joueurs. J’aime avoir des joueurs intelligents et une équipe qui s’adapte à toutes les situations.

Vous affronterez l’AS Cannes lors du prochain match. Comment allez-vous aborder la rencontre ?

On va essayer d’être dans la continuité du premier. J’ai un groupe de 20 joueurs avec des joueurs dans le bon état d’esprit et la bonne implication. Le niveau est homogène. Après, lors du premier match, j’avais certains éléments qui n’avaient pas encore de licences. Là, j’ai un groupe au complet et j’espère qu’on fera un bon match.

Quels sont vos objectifs cette saison ?

L’objectif principal est la progression de mes joueurs car nous n’avons pas vraiment d’objectifs résultats. Après, en tant que compétiteur, on veut toujours remporter les matchs, mais c’est vrai que notre but n’est pas de « gagner à tout prix ». Même lors des entraînements, je suis plus dans une approche de développer du bon football et de bons footballeurs. Avec des valeurs de respect, de solidarité et de fair-play.