11 de chocAnciens Aiglons

L’équipe type de David Bellion

12/01/2019 à 11:25

Ce soir, il recevra le trophée d'ancien Aiglon avant Nice - Bordeaux. Avant, à 3 heures du matin, dans la nuit de jeudi à vendredi, c'est un David Bellion très occupé qui a pris le temps de nous envoyer, par sms, son 11 de choc. Et ça redonne le sourire, parce qu'il rend un hommage appuyé à ceux qui ont formé ou forment l'OGC Nice !

SYSTÈME DE JEU :

LIBRE. Que des numéros 10 dans ma team.

Hugo Lloris : il est trop de chaud de fou. Leader silencieux. Mais il sait que je lui ai mis des coups francs à l’entraînement dans la lulu.

Rod Fanni : l’homme est costaud, l’homme va vite vite vite, il a pas le temps.

José Cobos : la légende, le boss, l’emblème, une autre époque, celle que j’aimais quand je le regardais à la télé sur mon canal + piraté car l’abonnement était trop cher.

Sammy Traoré : je ne l’ai jamais vu faire un mauvais match à Nice quand on a joué ensemble. Zéro stress, un mec comme je les aime dans le vestiaires et sur le terrain. Au top, à l’ancienne.

Cédric Varrault : mon premier capitaine. Capitaine courage. Sanguin, toujours souriant. Il t’encourage tout le temps, il allait toujours de l’avant. Avec sa petite boucle d’oreille de beau gosse.

Flo Balmont : c’est carré, précis dans ses contrôles, ses passes, un pit.

Olivier Echouafni : toujours dans le plus grand des calmes, il fait son match, toujours bien placé, le meilleur joueur en 1 touche. Simple. Force tranquille

Cyril Rool : un des meilleurs joueurs avec qui j’ai joué. Il était trop facile. Pied gauche de malade, lacets volontairement défaits, la technique, la vraie. Qu’est ce que j’étais amoureux de son jeu. Il pue le football. En plus il venait en TMAX à l’entraînement donc trop de style, donc titulaire.

Marama Vahiruha : les meilleurs contrôles orientés du monde mondial avec passe en profondeur à l’aveugle en pourboire comme ça juste pour le style. Des buts d’artiste. Super gentil. Cœur sur toi la famille.

Hatem Ben Arfa : Parce que c’est le joueur français qui fait que du sale tout le temps. Genre, il arrive et il fait ce qu’il veut quand il veut. Parce que c’est le joueur français le plus technique de l’histoire. Quand je le vois dribbler tout le monde comme dans PES 3, je me dis : OH LE GAMIN ! Il est dans une galaxie tout seul. Et les autres ne peuvent pas suivre s’il a décidé de jouer. Il a amené la street dans le foot pro, et rien que pour ça, c’est un héros. LE CASSEUR DE REINS.

Mario Balotelli : parce que SUPER MARIO ! Parce qu’on s’ennuie pas, parce qu’il fait ce qu’il veut, parce qu’il aurait pu jouer à toutes les époques du football. Le plus grand troll de l’histoire du football en tentant une roulette talonnade seul devant les buts en match amical avec Manchester City. Tout le monde en PLS mais ça a envoyé du bonheur très lourd dans mon cœur quand je l’ai vu faire ça. Respect à vie pour ce coup de folie. Un génie. Parce qu’il ne se prend pas la tête, c’est un showman, des barres de rire et en même temps il te décoche une schmidt de 35 m dans la lunette, dans le plus grand des calmes. Et son nom sent très bon. il a un nom à vendre des maillots.

Entraîneur : Lucien Favre. Que du jeu au sol, pas étonnant d’aller à Dortmund. Un amoureux du vrai football.

Adjoint : René Marsiglia (j’ai de la peine rien qu’en pensant à lui) un vrai vrai vrai bon mec. Très fin dans sa philosophie de jeu.

Remplaçants :

Anthar Yahia car c’était mon gars sûr et qu’il était dur sur l’homme.

Cédric Kanté car c’était aussi mon gars sûr et qu’il était dur sur l’homme pareil

Ederson : car sans brésilien, pas de football plaisir.

Matt Moussilou : il est arrivé dams une année particulière très galère. Très bon footballeur mais sans rentrer dans les détails, sa saison n’a pas représenté sa valeur. Très bon joueur.

Lilian Laslandes : top joueur. Top mec. En partie grâce à lui si on se sauve saison 2006/2007. Très intelligent, malin, un régal de jouer avec lui devant.

Et moi : parce qu’ A MAN DONNÉ… en plus j’étais trop fort à Mario Lart, donc toujours dans les 18 pour organiser les Équipes sur la DS. Je prenais Yoshi, rien que je dérapais et je mettais des bananes et j’évitais les carapaces bleues au calme. Toujours premier. Et rien que pour ça, j’avais le respect de tout le monde. Donc je m’auto titularise dans les matchs où Marama ne faisait que palier 8. Aucune condition physique Marama. Donc je te remplace et je joue les 30 dernières minutes.

KINÉ : BOULON !!!!!

Et mon NABIL, toujours présent, opérationnel !!!

PASCALE , VIRGINIE, OLIVIER, KONIO, Mon coach Éric Roy spécial dédicace. Aussi Coach Antonetti, on s’est rendu fou ahah ahaha !!!

Crédit photo : OGC Nice Medias