11 de chocAnciens Aiglons

L’équipe type de Noé Pamarot

10/02/2019 à 15:31

Ce soir, avant Nice - Lyon, il sera mis à l'honneur pour recevoir le trophée d'Ancien Aiglon. Avant de recevoir la récompense, Noé Pamarot, solide défenseur niçois du début des années 2000, livre son 11 de choc.

Son système de jeu

4-4-2

Ses hommes

Gardien : Hugo Lloris. C’est un Niçois, il était encore au centre quand connu. Je n’ai pas eu la chance de jouer avec lui. Ce qu’il a fait, pour l’image de Nice, il n’y a pas mieux.

Latéral droit : Rod Fanni. Je l’ai connu quand il était à Martigues avec moi, au centre de formation. C’était un super joueur quand il était jeune, ça m’a fait plaisir quand il est passé par Nice.

Défenseur central droit : José Cobos. Ca a été notre capitaine, il avait le goût de la compétition, il était une motivation pour me surpasser.

Défenseur central gauche : Dante. J’aime bien comme joueur, je trouve que ça a été une superbe affaire pour Nice de l’avoir signé.  C’est un bon défenseur, avec une bonne relance.

Latéral gauche : Cédric Varrault. Je me sentais à l’aise avec lui, à chaque fois que je l’avais à côté de moi. C’est une question de sensations.

Milieu droit : Hatem Ben Arfa. Pour moi, c’est le talent pur. On n’a jamais pu le polir pour qu’il puisse s’exprimer. Je me souviens d’un Nice – Lyon, c’était pas mal.

Milieu défensif droit : Romain Pitau. Ca a été un joueur clé, il était la pièce maîtresse qui faisait jouer nos attaquants.

Milieu défensif gauche : Fabio Cinetti. Il avait beaucoup de caractère, il récupérait beaucoup de ballons, même s’il se faisait souvent expulser. Ce genre de joueurs il en faut, il nous faisait beaucoup de bien au centre du terrain.

Milieu gauche : Everson. C’était notre Brésilien, mais il était tout dans le physique, alors que normalement, ils sont techniques. On en rigolait bien. C’était un super joueur.

Attaquants : Kaba Diawara et Christope Meslin. Deux attaquants exceptionnels, ils pouvaient marquer à tout moment. Ils ne peuvent pas être l’un sans l’autre.

Son capitaine et son entraîneur

Capitaine : José Cobos. C’est le capitaine historique.

Entraîneur : Sandro Salvioni. C’est lui qui m’a mis dans le bon et droit chemin pour pouvoir continuer ma carrière. On a pu réussir la montée avec lui.

Crédit : OGC Nice Medias