PortraitU15

Lola Gagnepain prête à s’envoler

08/03/2017 à 11:34

Pour la dernière saison de sa vie, Lola Gagnepain joue avec des garçons. Avec talent. La jeune fille de 13 ans est gardienne de l'équipe U15 de l'AS Vence. Avant de rejoindre l'OGC Nice Féminin la saison prochaine, elle profite. Avec plaisir et passion.

Dans la grande cage du foot à 11, la jeune fille prend doucement ses marques. Pour sa première saison dans les buts aussi vastes, Lola Gagnepain éprouve quelques difficultés. « Je fais 1,65 m, mais j’ai un peu de mal à me placer dans la cage », sourit-elle. Gardienne de but depuis qu’elle a six ans, le dernier rempart des U15 de l’AS Vence est un petit phénomène dans le football azuréen. De nombreux adversaires n’hésitent pas à louer les qualités de cette fan de Gianluigi Buffon. « Ca fait plaisir qu’on me dise que je suis forte. Même si, je ne vois pas trop la différence par rapport aux autres gardiens. Mais des fois on me félicite juste parce que je suis une fille, alors que je n’ai pas forcément été extraordinaire », fait-elle savoir, avec une pointe de regret.
Sur le terrain, Lola Gagnepain n’en finit pourtant pas de surprendre. Arrivée dans les buts parce que « personne ne voulait y aller », elle a « bien aimé ». Alors elle est restée à ce poste. « Ça me plaît d’être décisive, de se dire qu’on est le dernier rempart de l’équipe et qu’on peut sauver un match », indique-t-elle. En grandissant et en évoluant avec des garçons, elle a progressé. Alors qu’elle vit son ultime saison dans une équipe masculine, la gardienne de 13 ans continue de faire valoir ses points forts. « Je suis bonne dans les réflexes et les sorties. Je n’ai pas peur, je vais dans les pieds s’il le faut », affirme-t-elle. « Elle a la gestuelle du gardien de but. Elle a une bonne prise de balles et elle est forte dans la détente. Elle a un jeu au pied intéressant », développe son entraîneur en U15, Laurent Guyot. Autant de qualités qui lui ont permis de prendre la place de celui qui est deuxième année. « En plus, ça travaille, ça ne dit pas un mot, c’est toujours là. Même moi qui ai eu des 15 ans, je n’ai pas eu de gardien aussi fort, c’est très intéressant. Elle n’a pas peur. Ça sort, ça va au contact ». Des prédispositions impressionnantes qui pourraient permette à la jeune fille de voir plus haut. « Le seul truc, c’est qu’elle doit s’affirmer au niveau de la parole. Elle est timide et réservée », pointe son coach.

Prochaine étape, l’OGC Nice
L’an prochain, l’élève de quatrième, qui aime bien Sarah Bouhaddi, la gardienne de Lyon et de l’équipe de France, va rejoindre l’OGC Nice Féminin. Elle va devoir quitter, avec regrets, l’équipe de garçons. « J’aurais aimé continuer à m’entraîner avec eux. J’aime bien. Il y a plus de force dans leur frappe de balle. Je progresse plus », souligne Lola Gagnepain. « Elle va tomber sur des filles qui ont un autre niveau et une autre intensité. Elle va vite revoir son positionnement. Il va y avoir des filles plus formées musculairement, qui ont déjà un vécu et des séances d’entraînement », nuance Laurent Guyot. Une évolution logique pour une jeune gardienne qui rêve d’un avenir professionnel. À 13 ans, le chemin est encore long. Mais elle a la tête sur les épaules. Il ne reste plus qu’à travailler et à prouver.