ITWCAN

Marcel Tisserand « La différence avec l’Allemagne ? On est un peu plus relax chez les Français »

14/06/2019 à 17:15

Son parcours, ses choix, la formation à Monaco, son avenir, la CAN... Marcel Tisserand, défenseur central qui a commencé en Seine et Marne et qui évolue actuellement à Wolfsburg, se confie pour Actufoot avant d'entamer une campagne de Coupe d'Afrique des Nations avec la République Démocratique du Congo. Interview.

Marcel, pouvez-vous nous faire un bilan de votre dernière saison à Wolfsburg ?

C’était une saison assez mitigée pour moi parce que j’ai connu quelques blessures cette année qui m’ont mis en difficulté au cours de la saison, ce qui fait que je n’ai pas fait le total de matchs que je devais faire. Je trouve que j’ai bien terminé la saison malgré tout, notamment lors des dix dernières rencontres, ce qui m’a permis d’avoir le rythme et d’arriver prêt pour faire une coupe d’Afrique dans de bonnes conditions.

Dans quel état de forme êtes-vous avant la CAN que vous allez disputer avec la République Démocratique du Congo ? Quelle préparation avez-vous eu ?

Je garde le rythme de ma fin de saison en club qui me donne la chance d’arriver aujourd’hui en sélection et de ne pas être largué par rapport à mes coéquipiers. Ça m’a fait du bien de disputer les derniers matchs mais aussi moralement et mentalement de se qualifier en Europa League avec Wolfsburg. J’arrive aujourd’hui en forme mentalement et physiquement. Il y a aussi eu une petite coupure entre la fin de saison avec mon club et le départ en sélection, ce qui m’a permis de prendre quelques jours de vacances. Mais aujourd’hui, on se prépare plutôt bien avec la sélection. D’ailleurs, il nous reste un match amical à disputer demain à Madrid contre le Kenya afin de parfaire les derniers détails avant la compétition. Pour le moment, on est en Espagne au niveau de Malaga, on va à Madrid aujourd’hui puis on partira directement en Egypte.

Quelles sont, selon vous, les chances de la République Démocratique du Congo dans cette compétition ?

On a beaucoup de chances de faire de bonnes choses. Quand on regarde l’effectif détaillé des joueurs, on voit que la plupart jouent dans de très bons clubs européens ou africains et je pense qu’on a beaucoup de qualité dans cette sélection. Après, ce qui est important, c’est vraiment ce temps de préparation qu’on a là pour parfaire les derniers détails, automatismes, et je pense que ça va se jouer beaucoup sur ça. Quand on travaille en club, on n’a pas forcément le même temps pour travailler en sélection de manière équivalente, donc ce sont surtout les automatismes qu’on devra travailler ces jours où on est ensemble. Mais, je pense qu’on a de grandes chances de faire de belles choses lors de cette CAN. On a beaucoup de joueurs de qualité et je pense qu’on commence à arriver à maturité !

Pour lire l’intégralité de l’interview, cliquez ci-dessous :

Marcel Tisserand « La différence avec l’Allemagne ? On est un peu plus relax chez les Français »