InterviewPrésident

Marius Borgomano (USRVN) « L’aspect social est la chose la plus importante dans mon club »

15/09/2020 à 19:32

À l'aube du début de la saison, Marius Borgomano, président de l'Usonac Saint Roch Vieux Nice nous a accordé un entretien pour parler de son club, de l'aspect social mais également des objectifs dans les années à venir.

Marius, que représente votre club dans la ville de Nice ?

On est considéré comme un bon petit club de quartier, très familial et historique. Actuellement, on ne sait pas exactement avec le Covid, mais la saison passée, on comptait environ 500 licenciés. Donc, on était plutôt bien représenté dans le département pour un petit club.

Comment vous organisez le recrutement des joueurs et entraîneurs ?

On va aller chercher les jeunes des quartiers des alentours pour leur permettre de venir jouer au ballon et éviter de rester dans la rue. Pour les coachs, on fait pareil. De plus, on peut leur permettre de passer les diplômes d’entraîneur. Il y en a un qui a eu le BMF la saison passée et on compte bien en représenter pour cette saison. Tout est géré par le club donc ça facilite les choses.

L’aspect social est très important au sein de votre club ?

Oui, l’aspect social est la chose la plus importante au sein de mon club. Pour un club de quartier, il faut vraiment miser sur ça. Plus je sors de gamins du quartier, plus j’ai gagné.

Que mettez-vous en place dans ce domaine ?

Énormément de choses. Pour commencer, on peut permettre aux familles de payer les licences plus tard. On a mis pour la deuxième année, l’aide aux devoirs gratuite, tous les mercredis après-midi, pour aider les parents dans la difficulté. Cette saison, il y aura aussi le Programme Éducatif Fédéral* de la FFF en place dans le club. On fait également beaucoup de formation de dirigeants, de campagnes de sensibilisation. Le club a aussi embauché une personne handicapée, par exemple. Il y également beaucoup d’activités qu’on organise, comme des sorties, des stages… Le dernier en date était il y a quelques semaines à Isola avec plus de 50 jeunes, et on y retourne dans un mois.

Comment travaillez-vous selon les catégories ?

Déjà, on a supprimé la section Seniors car elle était inutile. Après, les coachs travaillent selon leurs objectifs. Mais, le plus important pour moi, c’est que les enfants s’amusent, qu’ils prennent du plaisir. Ça reste du foot loisir, donc je ne porte pas trop d’attention aux résultats.

Que mettez-vous en place pour le foot féminin ?

Notre club avait l’une des premières sections féminines de la ville en Seniors, mais elle demandait trop d’exigences donc on l’a arrêté. On se concentre maintenant sur les petites et le foot loisir également.

Quel est le projet sportif du club ?

Comme j’ai dit, je ne porte pas vraiment attention aux résultats. Après, bien sûr qu’on veut jouer à un bon niveau dans toutes les catégories, donc on essaye d’avoir les meilleurs résultats possibles.

Vous avez des objectifs pour les années à venir ?

Pas vraiment, mais on espère évoluer aux meilleurs niveaux dans toutes les catégories. Si on y arrive, c’est bien, sinon ce n’est pas la fin du monde.

Des changements dans votre organigramme ?

Oui, malheureusement, j’ai perdu mon fidèle ami, mon bras droit, Antoine Martinez. Ça faisait plus de 35 ans, qu’on travaillait ensemble, en ayant commencé avec 15 licenciés. On a traversé une belle histoire avec lui…


L’ensemble de la rédaction Actufoot apporte donc son soutien au club dans ce moment difficile.

*Lancé en 2014 par la FFF, le Programme éducatif fédéral (PEF) est un outil pédagogique complet, mis à la disposition des ligues, districts, clubs amateurs et professionnels, dirigeant(e)s et éducateur(trice)s, pour former les jeunes licencié(e)s U6 à U19 (5 à 18 ans) aux règles du jeu et de vie.