InterviewR2

Michael Buscher (Cap d’Ail) « Difficile d’aborder une saison sereinement »

18/11/2020 à 17:33

En plein période de confinement et d'arrêt des compétitions, Michael Buscher, milieu de terrain de l'US Cap d'Ail s'est exprimé pour parler du début de saison de son équipe.

Michael, comment vivez-vous cette période de confinement ?

Je trouve ça vraiment injuste que les clubs pros puissent jouer et nous non. On a tous vu que les structures professionnelles étaient également touchées. En plus de ça, c’est devenu très dur de pouvoir s’entretenir en cette période. Moi, je continue le travail donc j’arrive à garder un rythme, mais ça doit pas être facile pour tout le monde.

Justement, comment garder la forme en ce moment ?

J’essaye de faire ce que je peux quand je suis à la maison et je fais aussi des footings, mais c’est très peu on va dire. J’espère qu’on aura une période de reprise conséquente car on l’a bien vu les chances de blessure ne font qu’augmentaient au fil des arrêts. Et on a eu l’exemple dans notre équipe avec une dizaine de blessés à la reprise. Je n’ai jamais vu autant de joueurs se blessaient. En plus de ça, on n’a pas tous les mêmes conditions de vie et certains ont du mal à garder la forme. De toute façon, le corps c’est une machine. Si tu l’entretiens pas, ça pète de partout.

Vous êtes actuellement 4e du championnat. Que pensez-vous du début de saison de votre équipe ?

Par rapport au nombre de blessures, je trouve que le bilan est plutôt positif. On a 3 victoires et une défaite, et un revers qu’on aurait dû ne pas concéder, en plus de ça. Après on s’est plutôt bien débrouillé et on est bien en place. Pourtant, on a tous évolué à plusieurs postes, à cause des absences. J’ai joué 6, 8, 10, je dépannais un peu de partout, donc avec mon expérience et ma polyvalence, je me suis mis au service du collectif. On est actuellement à 1 point des trois premiers ex-aequo et je suis très satisfait. Après, j’ai peur que le confinement est un effet négatif sur les organismes et qu’il y ait de plus en plus de blessés. C’est pour cela que j’en reviens à l’obligation d’avoir une nouvelle période de préparation intense avant la reprise des compétitions.

Vous avez des objectifs particuliers ?

Pour le moment, non on n’en a pas vraiment. On va essayer de jouer les matchs un par un, en essayant d’engranger un maximum de points. On fera un état des lieux à 5-6 matchs de la fin et si on a la possibilité de jouer la montée, on la jouera à fond. En plus avec le contexte actuel, c’est encore plus difficile d’aborder une saison sereinement, avec des objectifs bien précis.

Comment vous sentez-vous après ces premiers mois à Cap d’Ail ?

Franchement, je suis agréablement surpris. Il y a une ambiance très saine et que des super mecs dans l’équipe. En plus de ça, on a deux coachs de qualité et ils arrivent à bien nous faire travailler. Donc, je suis très satisfait d’avoir choisi Cap d’Ail.