ITWN3

Mickaël Cerielo « Mon départ ? Les raisons resteront entre moi et la direction »

12/07/2019 à 18:30

Mickaël Cerielo, l'homme aux 349 rencontres avec l'AS Cannes a décidé de partir vers de nouveaux horizons pour la prochaine saison. Pour Actufoot, le défenseur central livre ses sentiments après avoir quitté son club de cœur et détaille ses nouvelles ambitions avec le VSJB FC.

Mickaël, vous êtes revenu en 2013 à l’AS Cannes dans le but d’aider le club à retrouver le niveau national. Pourquoi avez-vous décidé de partir ? 

Je ne peux pas rentrer dans les détails pour expliquer mon départ car ce sont des raisons qui resteront entre moi et la direction. À la fin de saison, j’ai été contacté par Villefranche Saint-Jean Beaulieu qui m’a proposé un projet séduisant sur les plans sportif et surtout humain. Je me suis entretenu avec le nouveau coach, Grégory Campi, j’ai tout de suite accroché avec lui donc j’ai tenu à rejoindre le VSJB FC . Maintenant, je veux être à la hauteur de la confiance qu’il me donne.

Pourtant l’AS Cannes est votre club de cœur

(Il coupe) C’est plus que mon équipe de cœur. C’est le club pour lequel j’ai tout donné, aujourd’hui, je suis très triste de quitter l’AS Cannes. Maintenant, je pars pour une nouvelle famille qui me tend les bras. Les dirigeants du VSJB FC m’ont fait comprendre que j’allais passer des merveilleux moments avec eux aussi.

Vous avez joué à Sedan, Châteauroux et au Red Star mais c’est la première fois que vous quittez l’AS Cannes pour un autre club azuréen. Avez-vous envisagez cela par le passé ?

Non, pas du tout ! C’est une surprise pour moi. Je n’avais jamais envisagé de quitter l’AS Cannes pour un autre club. Je voulais terminer ma carrière ici. Après, je n’ai pas encore raccroché les crampons, ce n’est peut-être pas encore terminé


, on ne sait pas ce qu’il peut se passer dans le futur.

Justement, est-ce que l’histoire d’amour entre vous et l’AS Cannes est réellement terminée ? 

Non ! Elle ne sera jamais terminée, j’aurai toujours mes yeux et mon cœur à Cannes. Je leur souhaite le meilleur avec ou sans moi. C’est un club qui n’a pas sa place en N3 et qui se doit de vite retrouver l’élite du football français, c’est tout ce que je leur souhaite, j’espère vraiment qu’ils y réussiront sauf contre nous.

En effet, selon le tirage, vous allez sûrement rencontrer votre ancienne équipe l’année prochaine en N3. Comment allez-vous appréhender cette rencontre si elle devait avoir lieu ?

Oui, il y a énormément de chance que nous soyons dans le même groupe. Si je dois jouer contre l’AS Cannes, je n’aurai aucune amertume. Cela me fera plaisir de trouver mon ancien club. Je serai le plus sérieux possible et de toute manière je défendrai les couleurs de Villefranche Saint-Jean Beaulieu. Je vais bien entendu essayer de gagner comme tous les matches que je vais disputer cette saison.

Vous êtes aujourd’hui âgé de 34 ans. Si vous revenez à l’AS Cannes ça sera en tant que joueur ou dirigeant ? 

Si je reviens à l’AS Cannes, je veux revenir en tant que joueur. J’ai toujours de l’attachement pour ce club donc on ne sait jamais. Mais avec le VSJB, ça sera probablement une nouvelle histoire d’amour inscrite sur la durée. Je ne sais pas encore, mais peut-être que je terminerai ma carrière là-bas. Avec mon nouveau club, je vais faire mon année le plus sérieusement possible et prouver à tout le monde que même à 34 ans, je peux encore rendre beaucoup de services dans le football. Je vais continuer à travailler avec une très bonne hygiène de vie et je ne compte pas m’arrêter ni cette année ni l’année prochaine.

Quelles sont vos ambitions individuelles et collectives pour la saison prochaine ?

Je veux faire le plus de matches possible et pourquoi pas jouer les trouble-fêtes. On sait que ce championnat de N3 sera très compétitif et relevé. Mais on pourra, je pense, jouer la montée. Le VSJB a terminé 4 ème la saison dernière donc pourquoi pas, en tout cas, on peut avoir l’ambition.

Vous avez pu remarquer sur les réseaux sociaux que beaucoup de supporters sont déçus par votre départ. Avez-vous un mot à leur adresser ? 

Je ne veux pas trop regarder car certains essayent de rentrer dans des détails qu’ils ne connaissent pas. Mais je voudrais dire aux supporters que j’ai passé des merveilleuses et exceptionnelles années avec eux. Ils ont toujours été reconnaissants de ce que j’avais fait pour le club et pour cela je ne pourrai jamais les remercier assez. Ils ont toujours eu beaucoup de respect pour moi, même dans les moments difficiles. Je souhaite à tous les joueurs d’avoir des supporters comme eux.

Propos recueillis par Jimmy Comte

Crédit photo : Kevin Mesa