Conf'

Niko Kovac (Monaco) « Les résultats de Nîmes à l’extérieur sont très bons »

27/11/2020 à 17:32

À deux jours de la réception du Nîmes Olympique, Niko Kovac a répondu aux questions des journalistes.

Sur la semaine après la victoire face au PSG

« Tout le monde a évidemment célébré, c’était un peu l’euphorie. J’ai dit à mes joueurs que c’était une belle victoire, une très bonne performance, mais je leur ai demandé de se concentrer sur le prochain match, à savoir la réception de Nîmes. Nous avons besoin d’être concentrés sur cette nouvelle échéance, surtout que tout le monde s’attend à une victoire facile de l’AS Monaco. J’ai donc expliqué à mes joueurs qu’il faudrait être d’autant plus concentrés durant cette rencontre. »

Le retour de Wissam Ben Yedder et Ruben Aguilar

« Je suis content d’enregistrer le retour de mes joueurs. Wissam s’est entraîné avec nous, je dois faire le point avec le médecin en chef mais a priori il sera avec nous. Pour Ruben, je suis heureux car il a joué pour la sélection nationale. Je lui ai aussi dit que s’il répétait ces performances avec nous, tout était possible pour l’avenir. Pour ça, il doit continuer sa progression en club. »

Son avis sur Nîmes

« Les résultats de Nîmes à l’extérieur sont très bons. Ils ont notamment accroché le nul à Lyon, gagné à Montpellier et à Reims en réalisant un clean sheet à chaque fois. Nous nous attendons donc à une équipe agressive, qui va défendre durant 90 minutes, mettre beaucoup d’intensité et procéder en contre. Nous devons continuer à jouer comme nous le faisons actuellement et faire attention à ne pas se découvrir derrière. »

Sur le rapport de ses confrères étrangers avec les journalistes

« Je ne suis là que depuis quatre mois donc je ne peux pas trop m’exprimer par rapport à ça. S’il y a des confrères qui se plaignent de ça, je pense qu’ils ont peut être leur raison de le penser. En tout cas c’est leur droit et il faut le respecter. »

Diego Maradona ?

« Je regardais la Coupe du Monde en 1986 à la télévision. C’est difficile d’avoir des mots, c’était fantastique de le voir à l’œuvre. Le meilleur de tous les temps peut-être. Nous sommes évidemment très tristes de cette nouvelle. »

Le métier de coach, une vocation ? Qui sont ceux qui l’ont inspiré ?

« En tant que milieu, j’avais déjà la responsabilité de l’organisation du jeu. J’avais souvent la particularité d’être le relais du coach sur le terrain dans mes différentes équipes. Un attaquant est toujours concentré sur le but, le gardien sur la défense de ses cages, donc c’est vrai que le poste de milieu doit faciliter cela. Après, tous les entraîneurs que j’ai connus étaient fantastiques. J’ai appris avec chacun, et même lorsque l’on est en désaccord avec l’un de ses coachs, on apprend également, on analyse et on comprend quels sont nos points de désaccords. C’est très enrichissant. »