PortraitSCMS B

Odilio Correia Semedo, la sensation portugaise

02/02/2018 à 14:28

Odilio Correia Semedo, ce nom ne vous dit peut-être rien mais ce joueur a déjà marqué la saison de PHA l'année dernière, dans le Var, et il ne s'arrête plus. Recruté par le SC Mouans-Sartoux l'été dernier, le latéral gauche fait son trou au sein de la réserve. Le Portugais de 25 ans est l'une des révélations du début de saison.

Fraichement arrivé du Portugal il y a seulement trois ans, Odilio Correia Semedo fait déjà sensation. À 25 ans, et n’ayant jamais évolué dans aucune fédération de football il y a encore 18 mois, le Portugais conquière tout le monde partout où il passe depuis l’année dernière. Adepte de football à 5 au Portugal, il découvre le football à 11 et se plaît bien sur les terrains.

Ses débuts, il les fait à l’Étoile Fréjus St Raphaël, où il a débarqué de son Lisbonne natal. « Lorsque je suis arrivé en France, je suis parti vivre avec mon frère dans un premier temps. Et c’est lui qui m’a proposé ce club, il habite juste à côté donc pour moi c’était plus simple, je voulais juste jouer au football. » Odilio Correia Semedo signe donc en PHA, avec l’équipe C varoise. Il enchaine plusieurs bonnes prestations. En fin de saison, il impressionne déjà à peine un an après son arrivée. Son nom apparaît même dans le 11 type de la saison, en PHA, dans Var Matin. À sa grande surprise d’ailleurs. « Je ne m’attendais pas à finir meilleur latéral gauche de la saison. Pour moi, je prenais juste du plaisir à jouer tous les week-ends. » Malheureusement, après une saison plus que réussie, il espérait avoir une chance de jouer dans l’équipe première. Finalement, il quitte Fréjus et se retrouve sans club à l’intersaison. Il se dit même avoir été un peu « dégoûté » par le football à 11.

« Il est meilleur face au jeu »

Tout bascule lors d’un tournoi de football à 7 organisé à Cannes l’été dernier. Présent sur place, Grégory Germain, l’entraîneur de la réserve de Mouans-Sartoux, est attiré par Correia Semedo. Il le fait venir pour le voir. Après un essai concluant, le défenseur s’engage. L’entraîneur évoque cet épisode. « C’est une surprise de fin de mercato, muté hors période. Quand on l’a observé on s’est direct aperçu de la puissance physique et technique pour un gaucher. On ne savait pas qu’il avait évolué à Fréjus, mais dès qu’on l’a vu, on l’a fait signer. » Quant à son analyse sur le joueur, elle reste simple. « S’il met un peu de plomb dans sa tête, il pourrait aller largement au-dessus, il a le niveau pour jouer et s’épanouir. Si on l’écoute, il peut évoluer en attaque, mais je trouve plus pratique et facile de le faire jouer derrière. Il est meilleur quand il est face au jeu, c’est un élément moteur de l’équipe, même s’il faut savoir le gérer », commente Germain À l’issue de la phase aller, le Lusitanien en est déjà à 4 étoiles et 3 buts. Ce qui s’apparente à des débuts réussis dans son nouveau club.

« Je ne peux plus me passer du football »

En ce qui concerne la suite qu’il donne à sa carrière, il est déterminé et sait ce qu’il veut. « Collectivement, pour cette saison avec le groupe que l’on a, je pense que l’équipe est capable de finir dans les premières places. Il faut que l’on continue de travailler et nous verrons en fin de saison. » Ses objectifs personnels sont clairs. Il veut jouer à un plus haut niveau et donnerait tout pour y arriver. Il confie même espérer « jouer avec l’équipe première de Mouans-Sartoux ». « Je me sens capable de jouer plus haut et je vais continuer de travailler pour ça. » Sa conclusion sur son parcours est sans appel. « Ca fait seulement deux ans que je pratique le football à 11, et honnêtement je ne peux plus m’en passer. Même après une longue journée de travail en maçonnerie, j’ai besoin de jouer au football. » La phase retour débute maintenant, Odilio Correia Semedo est prêt à donner son maximum. Ses adversaires sont prévenus.

 

Crédit photo : DR