Football

Stéphan Luzi (Unaf 06) : « On ne défend pas le comportement de l’arbitre de samedi »

12/02/2018 à 12:28

Avant la longue interview à paraître ce soir, et réalisée avant l'incident, Stéphan Luzi, le président de l'antenne azuréenne de l'Union Nationale des arbitres de football a réagi à l'agression survenue samedi, par un arbitre et ses amis sur des parents.

Quelle est votre réaction après les faits survenus au stade Hairabeddian ?

J’ai appris ça. C’est assez surprenant. J’attends tous les éléments. C’est un acte isolé. Malheureusement, il révèle la situation de violence dans laquelle est plongé le foot. C’est quelque chose qu’il faut bannir. On ne peut pas être respecté si on agit de la sorte. Ca me parait totalement hors de propos. En tant que syndicat, on ne défend pas ce genre de comportement. C’est la première fois qu’on voit ça.

C’est grave…

On ne peut pas continuer à laisser ce genre d’agissement quand on est officiel. Je ne connais pas les sanctions qui vont être prises par les instances. Mais ce n’est pas ce qu’on prône à nos jeunes arbitres.

Qu’attendez-vous désormais ?

Ces cas là, c’est assez nouveau. Heureusement, la plupart des arbitres ne réagissent pas comme ça. On ne peut pas répondre à la violence par la violence. Ca devient de plus en plus compliqué. Il faut se serrer les coudes et ouvrir le dialogue. On est dans une situation difficile. Il faut se mettre autour d’une table et discuter.

Qui doit lancer la discussion ? Le District ?

Oui, les instances doivent inciter toutes les familles du football à dialoguer, ça devient une urgence. On doit tous oeuvrer pour retrouver plus de sérénité et de calme sur nos terrains dans le respect du jeu et de l’arbitre. Mais les dérives deviennent inquiétantes.

Crédit : FFF