Couvre-feu

Que va changer le couvre-feu pour le foot amateur ?

23/10/2020 à 11:32

Les Alpes-Maritimes vont devoir se soumettre dès vendredi minuit à un couvre-feu, obligeant le sport amateur azuréen à s'adapter.

Alors que seuls les sportifs professionnels ainsi que les athlètes de haut niveau inscrits sur les listes ministérielles bénéficieront d’une dérogation pour jouer, et s’entraîner, la situation est beaucoup plus complexe pour le foot amateur. Les matchs prévus en soirée des championnats nationaux n’étant pas considérés comme professionnels (N2 et N3 par exemple) devront être avancés. Les équipes visiteuses auront l’autorisation de se déplacer pendant le couvre-feu pour rentrer chez elles.

Si les compétitions départementales et régionales, ne seront pas directement pénalisées, le couvre-feu va contraindre les clubs, à aménager les horaires des séances d’entraînement. Mais pour le président du District de la Côte d’Azur, interrogé par Nice-Matin, cela pourra créer des inégalités. « Ça risque d’être un casse-tête pour certains clubs qui ont beaucoup d’équipes ou ne disposent pas d’assez de terrains », expliquait-il.

Malheureusement, pour Édouard Delamotte, aucun autre solution n’était possible. « Ils vont moins s’entraîner, c’est sûr, mais on n’a pas le choix, il va falloir respecter les lois et décrets en vigueur, comme la métropole de Marseille l’a fait avant nous ». Il espère tout de même que l’évolution de la situation sanitaire permettra d’aller au terme de la saison. Selon lui, les rencontres Loisirs et Entreprises pourraient également être suspendues provisoirement.

Les divisions professionnelles concernées par la dérogation :

– Football hommes : Ligue 1, Ligue 2, National, D1 Futsal
– Football femmes : Division 1