FFFRéforme

Ce qui va changer la saison prochaine

09/02/2017 à 7:11

Adieu National, CFA et CFA 2 : à partir de 2017-2018, ces Championnats changeront de noms pour devenir National 1, 2 et 3. Le CFA 2 changera aussi de format et sera géré par les 12 nouvelles super-ligues et non plus par la FFF.

Adieu National, CFA et CFA 2 : à partir de 2017-2018, ces Championnats changeront de noms pour devenir National 1, 2 et 3. Le CFA 2 changera aussi de format et sera géré par les 12 nouvelles super-ligues et non plus par la FFF.

L’Assemblée générale de la FFF a adopté samedi la réforme des Championnats nationaux, à compter de la saison 2017-2018. Cette refonte de la hiérarchie des compétitions correspond au volet sportif de la réforme territoriale de la Fédération, qui s’inscrit elle-même dans le prolongement de la réforme de la carte administrative de la France en treize régions (la carte de la FFF n’en comptera elle que douze, la Ligue Méditerranée – PACA – et la Corse fusionnant en une seule et même entité).

Sans changement pour le National et le CFA

Un groupe de travail réunissant la FFF, la DTN, des représentants des ligues, des districts et des clubs avait arrété les contours de cette réforme des Championnats à Clairefontaine le 8 avril dernier. Créés en 1997, les trois niveaux nationaux vont changer, au minimum, d’appellation. Si le National et le CFA, rebaptisés National 1 et National 2, ne changent pas de formule, l’actuel CFA2, change à la fois de nom (National 3) et de format : ce Championnat, qui devait à l’origine prendre le nom de « Championnat fédéral », sera composé non plus de huit mais de douze groupes, soit un par nouvelle grande région.

Les nouveaux championnats nationaux

Niveau2016-20172017-2018Groupe / équipes
Division 3NationalNational 120 clubs
Division 4CFANational 24 groupes / 14 clubs
Division 5CFA 2National 312 groupes / 14 clubs

PACA – Corse, comment ça va se passer ?

Pour mieux comprendre, trois exemples possibles. Sachant que, quoi qu’il se passe, le nombre de clubs indiqué ci-dessus par division ne varie pas. Il y a donc toujours 14 équipes en N2, N3 ou R1.

Exemple 1 :  1 descente de N2 (ex-CFA) en N3, 0 descente de N3 en R1 Méditerranée, 1 montée de N3 en N2.

En N3, il y aura donc :

  • 1 club descendu de N2
  • 8 clubs maintenus de N3
  • 2 montées garanties de DH Méditerranée
  • 1 montée garantie de DH Corse
  • 2 clubs à ajouter pour atteindre 14. La Fédération décidera s’il y en a un de Méditerranée et un de Corse, ou deux de l’une des deux Ligues.

Exemple 2 : 3 descentes de N2 en N3, 0 descente de N3 en R1 Méditerranée, 0 montée de N3 en N2.

En N3, il y aurait donc :

  • 3 clubs descendus de N2
  • 9 clubs maintenus en N3
  • 3 promus garantis

Soit 15 clubs. Or, il en faut 14. Donc la Fédération décidera quel club ne restera pas en N3.

Exemple 3 : 0 descente de N2 en N3, 2 descentes de N3 en R1 Méditerranée, 2 montées de N3 en N2.

En N3, il y aurait donc :

  • 5 clubs maintenus en N3
  • 3 promus garantis

Soit 8 clubs. Or, il en faut 14. La Fédération décidera de la répartition des six montées supplémentaires des Ligues Méditerranée et Corse (4 + 2, 3 + 3, etc…).

Pour information, la répartition actuelle :

  • CFA : 9 clubs de la Méditerranée dans le Groupe D
  • CFA 2 : 3 clubs de Corse dans le Groupe F, 4 clubs de la Méditerranée et 2 clubs de Corse dans le Groupe G, soit 9 clubs.