N2/D2 FémGouvernement

Non reprise du N2 et de la D2 Féminine : le ministère des sports nous répond !

04/03/2021 à 12:04

Pourquoi arrêter finalement le N2 et la D2 Féminine ? La rédaction d'Actufoot a obtenu la réponse et les explications du gouvernement.

Le ministère des Sports a révélé officiellement l’information hier soir lors de la présentation du baromètre 2020 des pratiques sportives des Français : les championnats de N2 et de D2 Féminine ne reprendront finalement pas maintenant. « Les divisions de Nationale 2 masculine et de 2e Division féminine, dont la reprise avait été initialement envisagée au regard de la proportion de sportifs professionnels dans les clubs de chaque division professionnelle, ne pourront pas reprendre dans l’immédiat » a déclaré la ministre des Sport Roxana Maracineanu.

Quinze jours après avoir annoncé que les championnats pouvaient reprendre et alors que des matchs en retard ont eu lieu le weekend dernier, le Gouvernement fait marche arrière. Le football amateur français semble donc condamné à une saison blanche du N2 jusqu’aux plus basses divisions de District puisqu’une date fixée au 20 mars déterminait selon Noël Le Graët, président de la FFF, la faisabilité ou non d’une reprise. Cependant, il faudra attendre le communiqué de la FFF qui sera diffusé dans les prochaines heures pour connaître les détails de cette décision.

Le Ministère des Sports nous donne des explications

De notre côté, nous avons contacté le Ministère des Sports pour avoir des explications. Des réponses nous ont été envoyées par mail. On y apprend que c’est la dégradation du contexte sanitaire qui a engendré cette décision et qu’après « consultation des élus des collectivités locales », le gouvernement « a dû prendre au cours des dernières semaines des mesures plus restrictives pour endiguer la prolifération du virus tout en préservant l’activité économique du pays ».

La coupe de France continue mais pas le N2. Pour quelle raison ? Le Ministère des Sports explique qu’il « a obtenu que l’activité des sportifs de haut niveau et/ou professionnels se poursuive selon deux critères : le sport doit être leur métier et les athlètes doivent faire l’objet d’un suivi médical renforcé de la part de leur employeur ou de leur fédération ». Et comme la coupe de France est une compétition « hybride mixe » qui fait participer les professionnels, elle a pu continuer contrairement au N2.

Mais alors quand et comment reprendra le foot amateur ? La ministre y travaille actuellement avec « un plan par étapes pour donner des perspectives de reprise progressive au monde sportif ».

Le communiqué du Ministère des Sports

« Dans un contexte sanitaire fortement dégradé, notamment depuis l’apparition de nouveaux variants plus contagieux et dont les délais d’incubation sont plus longs, le Gouvernement, après consultation des élus des collectivités locales, a dû prendre au cours des dernières semaines des mesures plus restrictives pour endiguer la prolifération du virus tout en préservant l’activité économique du pays.

Le Ministère chargé des Sports a obtenu que l’activité des sportifs de haut niveau et/ou professionnels se poursuive selon deux critères : le sport doit être leur métier et les athlètes doivent faire l’objet d’un suivi médical renforcé de la part de leur employeur ou de leur fédération.

Ainsi, toutes les divisions professionnelles ont donc pu maintenir leur activité, et bénéficier simultanément des aides économiques de l’Etat.

S’agissant du football et sur ces critères, le ministère a obtenu la continuité des compétitions de Ligue 1, Ligue 2, National 1 et de la D1 féminine.

Pour les compétitions des fédérations intégrant seulement une majorité de sportifs professionnels, le Ministère avait laissé le soin aux fédérations de déterminer quelles étaient les compétitions concernées et de justifier leurs propositions auprès du Ministère.

Le Ministère a ainsi autorisé avant cette dégradation sanitaire la Coupe de France masculine à reprendre au titre de la continuité professionnelle puisque cette compétition hybride mixe des clubs amateurs avec des clubs professionnels.

Les divisions de Nationale 2 masculine et de 2ème Division féminine, dont la reprise avait été initialement envisagée au regard de la proportion de sportifs professionnels dans les clubs de chaque division professionnelles, elles ne pourront quant à elles pas reprendre dans l’immédiat.

La ministre est particulièrement consciente de l’impatience des pratiquants amateurs dans le football comme dans tous les sports.

Elle travaille actuellement à un plan par étapes pour donner des perspectives de reprise progressive au monde sportif.

Mais dans le contexte du moment où 20 départements sont sous une vigilance extrême et que le Gouvernement fait tout pour repousser un confinement, il est malheureusement impossible d’envisager aujourd’hui une reprise des divisions amateures ou semi-professionnelles. »

☟ CONTINUEZ VOTRE LECTURE ☟