Actualités

Gardiens

Et à l’arrivée… c’est le gardien qui paye l’addition

Hier soir le PSG a été éliminé par Manchester United, au terme d’un scénario auquel personne ne croyait. Que retenir de cette rencontre ? L’absence d’un vrai milieu de terrain à coté de Verratti ? L’inconstance d’un Daniel Alves au plus haut niveau ? Ou le match fantomatique du trio Draxler - Mbappé - Di Maria ? Pas grand chose de tout ça… Le point culminant de cette rencontre restera la bourde de Buffon dont tout le monde parle depuis hier. Une triste réalité pour le gardien italien, alors que c’est toute l’équipe qui n’a pas été au niveau. Le dernier rempart est souvent confronté à une vague de critiques, parfois injustes. Actufoot s’est penché sur la question : le gardien, un poste à part ?

PortraitAmateur-Pro

Boulaye Dia, nouveau briseur de Reims en Ligue 1

Boulaye Dia (22 ans) vit une ascension fulgurante. Encore joueur amateur en Régional 2 (7e division) en 2017, le jeune attaquant a explosé la saison dernière avec Jura Sud en National 2, inscrivant 15 buts. De quoi éveiller l'intérêt de plusieurs clubs professionnels dont le Stade de Reims qui a fait signer un contrat de trois ans au natif d'Oyonnax. Retour cette folle trajectoire.

Top clubs français en nombre de licenciés

Dans les coulisses des mastodontes du football français

Derrière les dizaines de clubs tricolores qui travaillent au quotidien pour accompagner plus de sept cents licenciés, il y a une action de fond. Quelques semaines après la sortie de notre classement des plus grosses structures du pays, entre avantages et inconvénients de la course aux adhérents, qu'elle soit voulue ou non, ces mastodontes du foot français racontent ce quotidien fait de galères et de plaisirs d'accompagner des jeunes, autant vers l'élite que vers le simple bonheur de taper dans le ballon.

Entretien

Raynald Denoueix : « Plus qu’aux identités de clubs, je crois à la personnalité de chaque entraîneur »

Depuis qu'il a quitté la France, pour la Real Sociedad, et qu'il n'est plus jamais revenu à la tête d'une équipe, Raynald Denoueix manque beaucoup au football français. Parce que le dernier dépositaire du "jeu à la nantaise", champion de France en 2001, avait aussi en lui une dimension d'éducateur que de moins en moins d'entraîneurs possèdent aujourd'hui. Parce que son regard sur le football reste empreint de lucidité et de pertinence. La preuve dans cette interview exclusive.