Sébastien Da SilvaRodez Aveyron Football, Nat 1

On est des chiens, on tape quand les autres sont usés…

26/09/2017 à 16:00

Les réponses de Sébastien Da Silva, capitaine du Raf, après la victoire contre l'Entente SSG.

Sébastien Da Silva, capitaine du Rodez Aveyron Football

Votre analyse après le dernier succès à St Gratien…

« On a gagné à l’extérieur, on met encore trois buts, c’est donc super pour toute l’équipe. L’autre point positif, est qu’une fois de plus, on est parvenu à revenir au score et à faire basculer le match, après avoir été mené. Cette force de caractère est vraiment intéressante. On a affronté une équipe qui nous ressemble un peu et au final on est meilleur sur la solidarité. C’est rassurant ».

Votre force de caractère…

« Cette force de caractère collective, nous a sauvé plusieurs fois de situations difficiles. Mon travail personnel consiste à finir les actions, je suis actuellement en réussite, mais je retiens la réaction globale de tout le groupe , le fait de ne pas se morfondre et de rejouer de suite vers l’avant, quant on est mené. J’ai marqué plusieurs fois pour recoller au score, c’est plaisant et j’espère que ça va continuer. Mais c’est bien aussi que tout le monde marque, et le dernier doublé d’Ugo Bonnet est top, ça fait vraiment plaisir ».

La dynamique ressemble à celle de l’an dernier…

« L’an passé on a conservé cette force toute la saison, on marquait au moins un but à tous les matchs. Cette saison sera différente, pour le moment on est réaliste, les points pris ne sont plus à prendre, il est important d’en prendre la maximum pendant que l’on surfe encore sur la dynamique antérieure. J’espère que l’on va continuer à rester solidaire et à travailler, parce qu’on prend vraiment du plaisir à travailler ensemble. »

Le réalisme du groupe…

« Nous sommes moins à l’aise techniquement que certaines autres équipes. Par contre nous sommes prêts physiquement et athlétiquement et en plus nous sommes courageux. Les adversaires se cassent les dents sur notre bloc et se fatiguent plus facilement que nous. On est des chiens, on fait mal et on tape quand les autres sont usés. Mais il ne faut pas oublier le match de Concarneau, que l’on aurait pu perdre sans un grand Enzo Basilio dans les cages. Il ne faut pas s’enflammer, on est premier mais on joue le maintien, il faut juste prendre des points. »

Un début de saison étonnant…

« Si on nous avait dit que nous aurions 15 points après 7 matchs, on aurait tous signé de suite. Maintenant, ce n’est pas le hasard, c’est du travail, on surfe sur la bonne dynamique et cela provient également d’une bonne gestion du coach, aussi bien sur le plan physique que psychologique. Pour l’instant ça tourne, personne ne triche, les mecs qui ont moins joué font de très bonnes prestations. Coach Laurent ne peut se plaindre de personne, il n’a que des choix difficiles à faire, et tant mieux pour lui. »

Le maintien, oui mais…

« Le classement reste franchement anecdotique pour le moment, ne pas oublier que nous ne sommes qu’à la 8ème journée. Le petit coup de mou physique du match contre Concarneau a de suite remis les idées en place, et ce n’est pas plus mal, car il ne faut pas s’imaginer jouer les barrages et la montée en D2. Penser à la Ligue 2 tout de suite, ressemble à du n’importe quoi ! Mais certains esprits sont tellement vagabonds… »

Crédit photo : "page Facebook"