Demi-finaleCoupe de l'Aveyron seniors

Bozouls au bout du bout…

08/05/2017 à 16:33

Bien que pensionnaire de Première Division, L'AV.O. de Bozouls vient de démontrer des ressources et des valeurs d'abnégation nécessaires à ce stade de la compétition. Espalion qui opère une division au-dessus, n'a pas foulé Paul Lignon depuis une génération. Les "sang et or" vont opposer une envie qui commençait à se perpétuer sans résultat tangible. Une finale qui va mobiliser une bonne partie du Nord Aveyron... et d'ailleurs. Le capitaine de Bozouls, Yoan Boyer est plus que confiant dans le résultat d'un derby... (Gérard Visigny)

Coupe de l’Aveyron, demi-finale

Dimanche 7 mai 2017, 17h à Luc Primaube

Requista – Bozouls 1-1 a.p. – tab 4-5  (mt 1-1 – X. Julia 1ère pour Réquista, Roux 36ème sp pour Bozouls)

Yoan Boyer capitaine de l’AV.O. de Bozouls : « On aurait pu tuer le match… »

« En tant que petit poucet de cette demi-finale, on n’avait rien à perdre, on a joué notre jeu, on a tout donné, on est allé au bout de nous même. L’entame a été difficile, on a pris un but d’entrée à la 45ème seconde. Les vingt premières minutes ont été très dures, on était dominé, on ne touchait pas terre. Petit à petit on a repris l’ascendant, on a égalisé vers la 36ème minute et à partir de là, on a été mieux dans le match. On aurait pu tuer la rencontre, puisque on fait une barre à la 89ème, puis juste après on loupe un but tout fait. Nos adversaires ont également bénéficié de quelques éventualités, mais dans l’ensemble la confrontation était équilibrée. »

« Un derby, ça ne se perd pas, il n’y aura pas le choix… »

« La première partie de la prolongation a été à notre avantage, puis le match s’est ensuite un peu plus stabilisé. Le soleil était de sortie, ça tapait un peu pour jouer, les jambes sont devenues lourdes pour tout le monde. Après la séance de tirs au but a tourné à notre avantage.

La finale sera un derby et un derby ça ne se perd pas, il n’y aura donc pas le choix. Il n’y a pas grand-chose à rajouter, on n’a pas le droit de perdre un match avec un tel enjeu. En plus, ce genre de match galvanise les troupes, nous l’avons démontré dimanche dernier. On n’a pas fait par le passé, deux quarts et une demie pour rien. On sera prêts. »

« Emmener deux équipes à Paul Lignon, c’est exceptionnel… »

« La fête sera d’autant plus belle cette année, avec les filles en lever de rideau, qui vont en finale pour la deuxième année consécutive. Emmener deux équipes à Paul Lignon en même temps, c’est quelque chose d’exceptionnel. Le stade va s’enflammer sous les couleurs « vert et noir », tout Bozouls sera au rendez-vous.

Pour se préparer, on va finir notre championnat tranquillement et essayer de maintenir cette troisième place, tout en restant en jambes pour certains ou en prenant un peu de repos pour d’autres. Le principal étant de récupérer suivant la forme et les inspirations de chacun… »

Propos recueillis par G.V.