Coupe des RégionsUEFA

Ce sont les meilleures équipes…

30/10/2017 à 18:26

Cette semaine débutent les premières rencontres de l’UEFA Coupe des Régions, une compétition exclusivement dédiée au football amateur. Jusque là, aucun problème, mais, que se cache derrière cet évènement estampillé « UEFA » ?

Une douce musique qui ferait hérisser le poil de n’importe quel fan de ballon rond, des étoiles éparpillées un peu partout sur le rectangle vert et des rencontres spectaculaires. Quand on associe les deux mots « UEFA » et « compétition », il est tout naturel de penser à la Champion’s League. Eventuellement à l’Europa League si son équipe favorite y est engagée, mais qui serait assez fou pour penser tout de suite à la Region’s Cup ? Voire y penser tout court ?

La Region’s Cup, c’est quoi ?

En s’y intéressant de plus près, cette coupe a tout de la bonne idée pour un football trop peu médiatisé, mais qui n’en demeure pas moins populaire. En France, le monde amateur regroupe tout simplement 16 366 clubs (source : FFF au 8 février 2017). Pour 2 124 170 licenciés, il n’est pas si difficile d’analyser que ce sport fait autant bouger que lever les foules. Alors dans de telles conditions, pourquoi ne pas récompenser cette caste en créant une compétition internationale, rien que pour elle ? C’est ce que l’UEFA a décidé de faire en 1999 (ndlr : une compétition avait été créé en 1965, mais c’était à l’échelle nationale et seuls 12 pays sur 33 étaient présents). Récompensant les meilleures régions de chaque nation européenne, un évènement, la Region’s Cup, est organisé tous les deux ans, avec un pays hôte, à l’instar d’un Euro. Pour y participer, il faut tout simplement se qualifier.

Les critères de sélection

Et il y a deux écoles pour ça. D’un côté, en France, par exemple, c’est la meilleure Ligue qui obtient son billet pour l’évènement. Hypothèse, La Ligue Méditerranée, regroupant les meilleurs joueurs amateurs de celle-ci, affronte la Ligue de Bretagne. Les Sudistes l’emportent, ce sont eux qui s’envolent pour le Coupe des Régions. Autrement, les plus petites nations (Saint-Marin par exemple) ont le droit de convoquer leur sélection nationale, avec pour obligation qu’aucun élément ne soit professionnel ou n’ait touché, ne serait-ce que du bout du doigt, ce monde là.

Il est primordial pour l’UEFA, qu’aucun joueur ne soit un ancien professionnel, car cette Coupe est LA fête du football amateur, la récompense pour tout attaquant, gardien, milieu ou défenseur qui n’a jamais eu la chance de vivre un tel évènement dans sa vie.

En France, les critères de sélection sont les suivants :

  • il faut être de nationalité française
  • le niveau maximum dans lequel peut évoluer le joueur est en N3
  • il faut pas avoir été professionnel
  • il ne faut jamais avoir signé de contrat « stagiaire-pro », aspirant ou espoir
  • Il faut avoir plus de 19 ans (révolu le jour du match)

Une fois ces critères remplis, le sélectionneur fait son choix, dans l’optique d’affronter… Les grandes équipes, The champions !


Quelques anecdotes en vrac…

  • La Catalogne a déjà été en finale (en 2013) de la Region’s Cup. Une question se pose : sous quelle bannière disputera-t-elle la prochaine édition (en 2019) ?
  • La France a déjà atteint une finale de la Coupe des Régions. C’était en 2003, la « région » était la Maine et les adversaires étaient… Des Italiens (Piémont) !
  • Le pays le plus titré (trois titres) n’est autre que l’Italie.
  • La région la plus capée ne peut être qu’italienne et c’est la Vénétie (deux titres) !