AGEN GAGESDISTRICT

Excellence – Mickaël NICOLAS (FC Agen Gages) : « Je haïssais la défaite »

11/03/2015 à 6:45

Suite au départ de Bruno Bouloc, le FC Agen Gages lui cherchait un successeur à la tête de l'équipe première. Après quelques pistes non concluantes, le choix des dirigeants s'est naturellement porté sur Mickaël Nicolas, un fidèle de la maison. Il a quitté la réserve, l'a laissée entre de bonnes mains, avant de relever le challenge qui lui était proposé.

 

« Mickaël, quand avez-vous pris vos fonctions à la tête de l’équipe ?
J’ai pris mes fonctions d’entraîneur de l’équipe fanion deux jours avant le déplacement à Espalion, match qui avait lieu le 14 février en championnat.

Quelles étaient les raisons du départ de Bruno Bouloc… et celles de votre arrivée ?
Bruno est officiellement parti pour des raisons personnelles. Derrière, il fallait trouver quelqu’un très rapidement. J’entraînais la réserve depuis le début de la saison et je me régalais. On ne voulait pas bouleverser les deux équipes donc il n’était pas prévu que je prenne la première. Mais il n’y avait pas d’autres solutions puisque les deux ou trois personnes disponibles intéressées ne pouvaient être présentes la semaine pour les entraînements. Donc, naturellement, j’ai accepté mais à la condition que l’équipe B ne soit pas mise entre les mains de n’importe qui. Il ne faut pas oublier de remercier Bruno pour le travail qu’il a accompli. Il y a dix mois, on remportait la coupe de l’Aveyron.

Deux succès probants en championnat… et une élimination en coupe

Comment jugez-vous vos résultats mais aussi le contenu de vos matchs ?
Pour le moment, on a remporté nos deux rencontres de championnat, à Espalion (1-4) et à domicile face à Millau B (3-1). Les résultats sont donc très positifs. Dans le contenu, nous avons été tactiquement parfait à Espalion, avec un réalisme à toute épreuve, contre un adversaire qui serait peut-être plus efficace au niveau au-dessus car elle est très joueuse. Face à Millau, nous avons mis vingt minutes à nous y mettre avant de réaliser une prestation aboutie dans le jeu. Entre temps, il y a eu l’élimination en coupe à Olemps à la dernière seconde de la prolongation.

Cette élimination en coupe reste-t-elle difficile à accepter ?
Oui et non. Oui car la route était ouverte pour la suite. Non car Olemps a mérité sa victoire. Notre adversaire a su répondre au défi physique qu’on leur a imposé. Et, après deux heures de lutte, on se tire une balle dans le pied avec deux grosses erreurs défensives à la dernière seconde. Cela rend peut-être encore plus beau ce que nous avons réalisé la saison dernière.

Le fait de recevoir la réserve de Millau une semaine après en championnat était-il essentiel pour repartir immédiatement de l’avant ?
Ce match contre Millau, c’était la base de ce qui nous attend car il reste encore neuf rencontres à jouer. La saison est encore longue et, dans les petits clubs aveyronnais, il est difficile de remobiliser les joueurs lorsqu’il n’y a plus de coupe. Mais les garçons ont su répondre présent. J’ai une grande confiance en mon groupe.

« J’ai une certaine idée du football »

Quelles sont les principales qualités de l’équipe… et ses lacunes ?
Je n’en dévoilerai pas trop mais ce n’est pas un secret de dire qu’offensivement, nous sommes très bien armés, tout en étant solides défensivement. Quant aux lacunes, je pense qu’à ce niveau notre principal adversaire c’est nous-mêmes, surtout sur le plan mental… même s’il y a plein d’autres petites choses à améliorer.

Par rapport à votre parcours, à vos expériences, que pensez-vous pouvoir apporter au groupe ?
Je suis arrivé à Agen à 17 ans, cela fait donc 14 ans de présence. J’ai vécu énormément de choses avec ce club. J’ai raté deux finales de la coupe de l’Aveyron, je l’ai remportée l’année dernière. Nous avions aussi été champions d’Excellence en 2007, notamment avec les Gimalac, Gombert, Mallié etc. Tu apprends beaucoup avec des joueurs de ce niveau. Je pense que le groupe me respecte car j’ai toujours évolué en équipe fanion et je haïssais la défaite. J’essaye d’inculquer cela à mes joueurs. Après, je veux instaurer pas mal de travail tactique car j’ai une certaine idée du football.

À quelle fin de saison devez-vous vous attendre ?
Il nous manque encore deux ou trois victoires pour assurer le maintien. Ensuite, nous pourrons regarder vers le haut en prenant un maximum de plaisir. Nous avons un objectif commun avec les joueurs. À nous de nous offrir une belle fin de saison. »

Propos recueillis par J.L.

Digest

Mickaël Nicolas
Né le 11 décembre 1983 à Sainte Foy les Lyon (69).
Profession : livreur.
Parcours
Joueur
: Agen d’Aveyron, Comtal Palanges, FC Agen devenu FC Agen Gages.
Entraîneur : Comtal Palanges (15 ans ligue en 2001), FC Agen Gages B (de juillet 2014 à février 2015), FC Agen Gages (depuis février 2015).

Cliquez ici pour consulter le classement d’Excellence