Excellence15ème journée

Xavier Julia et l’US Réquista, comme une évidence…

02/03/2017 à 6:00

Huit ans après, le revoilà à Robert Fournier. A 28 ans, et alors qu'il aurait pu espérer continuer à évoluer au meilleur niveau régional, Xavier Julia a quitté Albi, las, cet hiver, pour revenir chez lui perpétuer la tradition familiale. Son expérience et son amour sincère du club sont de nature à remettre, à terme, l'US Réquista au coeur du foot aveyronnais. (par J.L.B.)

C’était inéluctable. Comme une évidence. La question n’était pas de savoir s’il allait revenir un jour, mais bien quand ! Ses plus fervents supporteurs, cousins ou oncles, joueur et coach de l’USR, n’osaient espérer pouvoir compter sur lui aussi rapidement. « Mais je me suis lassé de l’instabilité de l’US Albi, de toutes ces histoires du club, des promesses non tenues etc. Et entre le boulot et la DH, en manque d’objectifs forts avec Albi, j’ai saturé. » A 28 ans, et après avoir pas mal sacrifié au football de haut niveau, à Albi mais aussi une saison à Rodez, le changement de trajectoire est radical, qui ramène le milieu de terrain aux sources de sa passion, vers ce stade Robert Fournier qui a vu passer plusieurs générations de Julia, depuis son paternel, emblématique buteur des années D4. « Revenir, ça me trottait dans la tête depuis un moment et il était évident que si je quittais Albi, c’était soit pour arrêter, soit pour l’US Réquista. Cela me faisait mal au coeur de voir mes copains galérer en Excellence, je suis venu pour les aider. »

« On oublie trop vite qu’il s’agit du second plus grand club aveyronnais »

Au soutien de Maxime, le cousin germain, et Jean-Marc, le cousin éloigné, sur le pré et sur le banc, le troisième Julia ne vient pas pour autant en messie. Pas le genre de la maison. C’est en toute humilité qu’il a abordé ses trois premiers matchs sous ses nouvelles couleurs, pour deux victoires et un nul, un but aussi, qui permettent à Réquista d’aborder le prochain bloc (Saint Laurent et le leader, Olemps) avec moins de pression et plus d’ambition. Sortis du fond du tableau, il manque encore quelques points aux coéquipiers de Xavier pour envisager d’aborder la coupe de l’Aveyron avec l’esprit libéré… « et refaire parler en bien d’une USR que trop de monde a critiqué, nous dit-il, oubliant trop vite qu’il s’agit du second plus grand club aveyronnais. J’espère qu’on retrouvera la ferveur d’un village qui continue de vivre le foot à travers son club. » Après une décennie passée entre la DH et le CFA, on sent Xavier en quête de plaisir et d’authenticité, deux valeurs qui se perdent, même dans le foot amateur, et qu’il a déjà retrouvées, ici, à Réquista. « Je joue avec des joueurs que j’entraînais quand j’avais 14 ou 15 ans et je suis heureux de pouvoir leur apporter mon expérience pour continuer à les faire progresser. »

Après Xaxier, JPP à Robert Fournier ?

Dans sa manche, l’ancien Sang et Or qui « ne regrette rien d’un parcours que je n’aurais jamais espéré aussi enrichissant lorsque j’ai débuté le foot » -, a donc pas mal d’atouts techniques, physiques et mentaux pour ramener Réquista à un niveau plus conforme à son passé et « à la ferveur qui règne encore dans le village ». Il a aussi un carnet d’adresses. A la lettre P (ou J), un certain Papin (ou JPP), rencontré il y a quelques mois lorsqu’il avait remporté le prix du plus beau but de l’année (en photo avec le chanteur Christophe Maé). « Un magnifique souvenir qui pourrait déboucher sur la venue de JPP à Robert Fournier. Je sais que ça ferait plaisir à beaucoup de monde, c’est un petit objectif que je me suis fixé. » Un petit pas pour Xavier Julia, un grand pas pour l’US Réquista ?

J.L.B.

Xavier Julia – 28 ans – Milieu de terrain – Joueur à Réquista (2007-2009), Albi (2009-2012), Rodez (2012-2013), Albi (2013-2016), Réquista (depuis janvier 2017)