ITWR1

Alexis Gharibian « Je veux amener un petit vent de fraicheur »

27/06/2018 à 11:39

C'est avec le cœur et beaucoup d'envie qu'il mènera sa mission à bien. Nous sommes partis à la rencontre d'Alexis Gharibian, le nouvel entraîneur de la R1 de l'Euga Ardziv. Interview.

Alexis, j’imagine que ça doit être une fierté pour vous d’être nommé entraîneur de la R1 de l’Euga Ardziv ?

C’est une immense fierté. C’est une « surprise » sans en être une. Je suis né dans ce club, c’est le club de mon enfance, c’est chez moi ! J’ai commencé ici et toute ma famille est passé par ce club. Je vais boucler la boucle car j’ai commencé le foot à l’UGA et je deviens aujourd’hui l’entraîneur de l’équipe fanion. C’est beaucoup de fierté, beaucoup d’envie, beaucoup d’ambition… il y a un lien très affectif aussi. Cela aurait été différent si j’arrivais dans un club qui n’est pas cher à mon cœur. L’investissement n’aurait pas été aussi fort ailleurs.

Ce sera votre première en tant qu’entraîneur seniors ?

Effectivement, c’est ma première en tant qu’entraîneur seniors. J’avais postulé auprès des présidents quand j’ai su qu’Eric Berberian et Frenzlian Garo comptaient arrêter. J’ai postulé sans réfléchir, c’est venu du cœur. J’aurai pu le faire avant mais je n’en avais pas encore la maturité. Là, je pense que c’était le moment de revenir aux premiers amours.

Ce sera une lourde tâche de remplacer Eric Berberian, une figure du club…

C’est vrai… sachant qu’Eric a très bien travaillé par le passé… Il a laissé un groupe bien en place, une équipe qui a bien bossé ensemble. Chaque entraîneur a sa philosophie et sa sensibilité mais ce sera facilité par la base de travail laissée par les deux anciens entraîneurs. Eric Berberian l’a fait, il est passé de joueur à entraineur sans forcément beaucoup d’expérience et il a eu beaucoup de réussite, alors pourquoi pas moi ? C’est un beau challenge à relever. Je veux essayer d’être dans la continuité en apportant une touche supplémentaire. L’objectif est d’emmener l’UGA à un niveau jamais atteint.

Vous êtes un ancien joueur pro ?

Oui, je n’ai vécu que du foot. A 13 ans, je suis parti de chez moi pour jouer. Je suis passé par les U19 du FC Martigues, par Saint-Etienne où je n’ai pas signé pro, puis par Louhans Cuiseaux (National) pour revenir au FC Martigues (National) et par Fréjus Saint Raphaël (National). J’ai fini ma carrière sur une blessure. J’ai tourné la page difficilement… En 2004/2005, j’ai passé mes diplômes d’entraîneur. Coacher m’a toujours plu ! Et la maturité a fait murir l’ambition, le projet et l’envie de mener une équipe. On en est là ! Sans réfléchir, je me jette dedans. On va y aller à fond !

Allez-vous recruter ?

Non. On part du principe que le groupe vit bien et qu’on peut s’appuyer sur le travail fait précédemment et sur cette équipe première qui est passée à quelques points de la montée la saison dernière. J’ai recruté un joueur pour apporter de l’expérience. De mon côté, au niveau du coaching, je veux apporter quelque chose de plus frais après 6 ou 7 ans de très bon travail réalisé par Eric Berberian. Je veux amener un petit vent de fraicheur.