RéactionsAmateur

Alvaro/Neymar : « Le foot professionnel doit être un exemple pour le foot amateur »

16/09/2020 à 12:33

La victoire de l'OM sur la pelouse du Paris Saint-Germain a été à l'origine de nombreuses polémiques. Notamment le brésilien Neymar qui a accusé de racisme le défenseur marseillais Alvaro Gonzalez. Des propos auxquels les éducateurs des Bouches-du-Rhône refusent de croire.

« Il n’y a pas de preuves, juste des propos de Neymar ». Marc Buonomo, éducateur en U15 à l’ASPTT Marseille, ne croit pas la version des faits du brésilien. Un avis repris par ses homologues qui pointent le manque d’argument. Pour Nasser Makif, entraîneur de la SA Saint-Antoine : « Il n’y a pas lieu d’avoir de polémiques, je pense qu’il y a eu des insultes oui, mais pas du racisme ». Des insultes, Sabri Mokhtar et Farid Kherraz en ont vu aussi, mais comme les autres entraîneurs de la région, ils ne croient pas le joueur parisien. Pour tous, on est que sur des spéculations. Il est impossible de juger uniquement sur les images parues à l’antenne.

Une volonté de sanctions exemplaires

Si les faits sont avérés, les instances devront sanctionner Alvaro Gonzalez. Tous les entraîneurs amateurs interrogés sont en adéquation avec le barème de la ligue qui va jusqu’à dix matchs de suspension. Mais ils ne veulent pas en rester là, le club pour eux devra aussi agir. C’est ce qu’expliquent Nasser Makif et Marc Buonomo. Pour le premier, ces propos sont « hors du contexte de l’OM qui est une ville cosmopolite et ouvertement antiraciste. Si c’est prouvé bien sûr que le club doit sanctionner le joueur ». Pour le second : « Connaissant les supporters, il sera très difficile de revenir au stade s’il a réellement proféré des propos racistes ». Tous combattent le racisme sur le terrain, mais aussi en dehors car il ne doit pas être un acte à banaliser dans la vie.

Une mauvaise image du football

Selon Marc Buonomo :« Le football professionnel doit être un exemple pour le foot amateur ». Dans le cadre où cette polémique s’avèrerait, cela donnerait une image négative du football qui ne reflète pas la réalité. Sabri Mokhtar explique n’avoir jamais eu à affronter le racisme sur les terrains : « En amateur, je n’ai jamais eu de problèmes. Cependant, je pense qu’un joueur qui va travailler la semaine et jouer le dimanche n’est pas préparé à ce type d’insulte et que cela partirait en bagarre. » Sabri Habita-Messad, entraîneur du Burel FC est en adéquation avec les propos de Sabri Mokhtar : « J’ai joué pendant longtemps au football et je n’ai jamais eu affaire à un fait divers comme celui-là ».

En parler avec les plus jeunes

Alvaro, en tant que joueur de l’OM est une image pour certains jeunes de Marseille. C’est pour cette raison, que si les propos sont prouvés, il est important de parler aux jeunes pour qu’ils ne reproduisent pas les mêmes faits sur le terrain. Ce que confirme Marc Buonomo qui entraîne en U15 : « Moi dans mon équipe, je n’ai pas ce problème. Il y a des jeunes de toutes origines et il est difficile de favoriser ce discours de racisme. Il est important de leur expliquer que c’est un fait isolé et qu’ils ne doivent pas l’imiter. » Nasser Makif, qui a grandi dans les quartiers nord de Marseille reprend son avis. Pour lui, il est important d’aborder la thématique auprès des jeunes : « Je pense qu’on tiendrait les mêmes propos aux jeunes qu’à vous. Marseille est une ville cosmopolite et cette diversité doit être une force. »

André Villas-Boas : « On est sûrs qu’Alvaro n’est pas raciste »

Les nouvelles images de beIN Sports sur l’altercation Alvaro-Neymar

Incidents Neymar-Alvaro : l’OM et le PSG communiquent !

Alvaro Gonzalez répond aux accusations de racisme de Neymar

Ce que risquent Angel Di Maria et Alvaro Gonzalez

Affaire Neymar-Alvaro : des menaces de mort pour le défenseur de l’OM !