AssociationPrésidents

Association des présidents de clubs de Provence : qu’en pensent les instances ?

28/01/2021 à 10:34

Une association des présidents de clubs de Provence détachée du District et de la Ligue est en train de se créer. Mais que pensent les instances d'une telle initiative ? Le président du District de Provence et celui de la Ligue Méditerranée répondent.

Après avoir organisé deux réunions, une association des Présidents de clubs de Provence est en train de se monter. L’objectif ? Permettre aux présidents de clubs des Bouches-du-Rhône de se rencontrer, de s’entraider mais également d’accompagner les institutions. Des institutions qui n’auront pas la main mise sur cette organisation indépendante. Alors comment le président du District de Provence, Erick Schneider, et le président de la Ligue Méditerranée, Eric Borghini, ont-ils pris la nouvelle ?

« Il y a quelques années en arrière ou quelques mois lorsque j’allais faire ma campagne auprès des clubs, il y avait le président de Mazargues qui me disait qu’il avait envie de monter une association avec des présidents pour pouvoir avoir des lignes de conduite. Il m’avait demandé ce que j’en pensais. Je lui avais répondu que je trouvais ça interessant dans le sens où une association de présidents devait avoir une réflexion d’entraide mais d’aide aussi au niveau des institutions, Ligue et District, a réagi Erick Schneider. Je ne peux pas aller à l’encontre des clubs. Je ne peux pas leur dire « ne le faites pas, c’est débile », ils font ce qu’ils veulent. Ce que moi je pense aujourd’hui, c’est qu’une association de présidents, quoi qu’il arrive, ça peut être intéressant ».

Un District de Provence ouvert et tolérant

La réaction aurait pu être différente. En effet, la création d’un tel regroupement peut laisser penser que les instances ne font pas complètement leur travail, qu’elles ne se préoccupent pas des interrogations de leurs clubs et qu’elles ne les aident pas. « Je les reçois vendredi après-midi au District. Ce qui m’interpelle, c’est que pendant des années il y a eu un manque de transparence et de communication et quand moi j’arrive pour ouvrir mes portes à la discussion, une association de ce type se met en place. Mais on est en démocratie. Je vais donc me rapprocher d’eux pour voir ce qu’ils veulent et attendre du partage. Pour l’instant, c’est ça l’idée de leur association » a lâché le nouveau patron du football provençal.

« Je leur ai dit : « votre maison, elle est où ? Au District de Provence, j’ai une grande salle, si vous voulez vous y réunir vous êtes les bienvenus ». Quand c’est fait dans l’état d’esprit de faire avancer le football il n’y a aucun problème, on est capable de prêter la salle du district pour qu’ils travaillent » a ajouté Erick Schneider qui semble vouloir participer à cette entreprise et garder un œil sur l’association. Il faut dire qu’un tel rassemblement donnerait plus de force aux présidents en cas de désaccord avec les instances. Mais le boss du plus grand district de la Méditerranée préfère regarder le verre à moitié plein : « Il ne faut pas voir le mal pour le mal, ils veulent faire une association de présidents, alors laissons les faire. S’ils sont là pour que je sois leur interface et si c’est pour faire avancer le foot avec eux, aucun problème » a-t-il conclu. Une nouvelle preuve d’ouverture et de tolérance.

L’avis du président de la Ligue Méditerranée, Eric Borghini

« La Ligue et son président voient d’un très bon œil la création de cette association. En son temps j’avais encouragé, alors que j’étais encore président du District de la Côte d’Azur, la création de l’Entente des clubs de la Rive Droite du Var, avec mon ami feu Gilbert Frattini, dont j’avais rédigé les statuts ! Par conséquent, je considère que c’est une excellente initiative que les clubs de Provence se mobilisent pour exprimer leurs attentes, leurs souhaits et surtout être un relai pour les instances de gouvernance entre les assemblées générales statutaires pour faire remonter des questionnements, et aussi permettre de mieux préparer en amont ces réunions décisionnaires importantes que sont les Assemblées Générales. Notre football a évolué et il faut accueillir avec sérénité et ouverture d’esprit ces initiatives qui visent à renforcer la démocratie sportive au sein de notre communauté de footeux. »

☟ CONTINUEZ VOTRE LECTURE ☟