Coupe de FranceInterview

Bilel Agueni (Aubagne FC) « On doit les tuer sur l’envie »

05/03/2021 à 9:31

Capitaine, et modèle de son équipe, Bilel Agueni est revenu sur le parcours du groupe, et sur la prochaine confrontation contre l'équipe professionnelle de Ligue 2 du Toulouse FC.

Vous avez réalisé un très joli parcours jusqu’à maintenant, pouvez-vous nous faire un bilan rapide de ce que vous avez vécu depuis le début de la compétition ?

Franchement, depuis le début, on est sur quelque chose d’incroyable. On a vécu que des bons moments, entre nous, avec le staff, l’équipe. On a enchainé les matchs les uns après les autres et on a fait ce qu’on devait faire. Maintenant, l’appétit vient en mangeant donc on ne doit pas s’arrêter là pour autant.

Le moment tant attendu est arrivé, vous allez affronter un club professionnel. Est-ce qu’avant d’attaquer la compétition vous imaginiez déjà ce scénario-là ?

Personnellement, ce n’est pas une première de jouer contre des pros. Après, le scénario, c’était sûr que ça allait finir comme ça, c’est ce qu’on voulait, passer tous les clubs amateurs, et réussir à attaquer les phases finales. Maintenant, ce n’est pour autant qu’on éprouve beaucoup de pression, on essaie surtout de rester focaliser sur le match contre Toulouse.

Vous avez des joueurs d’expérience dans le groupe, qui ont déjà vécu un scénario similaire, qu’en est-il des joueurs justement qui ne connaissent pas ça ? Sont-ils plus stressés que les autres ?

Oui, comme je ne suis pas le seul à avoir cette expérience, la pression est plutôt bien gérée. Dans le vestiaire, il y a plusieurs joueurs qui ont déjà vécu ça. Pour les autres, je leur dis de ne pas se mettre de pression, de prendre ce match comme si c’était un match de championnat, tout faire pour ne pas avoir de regrets après, tout donner dans le moment même. Le plus important, selon moi, c’est de prendre du plaisir avant tout. On joue au foot pour ça, vivre l’instant présent, et surtout ne pas déjouer.

Toulouse reste une équipe de haut de tableau en Ligue 2 (3ème du classement), croyez-vous en l’exploit ?

On y croit fortement, comme on l’a dit et comme je le répète, on a toujours respecté la hiérarchie. On sait que des équipes de divisions inférieures peuvent mettre à mal des équipes de plus hautes divisions. Donc ça peut le faire. Le tout est de rester focalisé.

« Je sais que c’est un poste à forte responsabilité »

Milieu défensif de formation, vous êtes replacé en défense central depuis la fin de saison dernière, comment vous sentez-vous à ce poste aujourd’hui ?

Je me sens à l’aise, c’est un poste que j’essaye de bien maîtriser. Je sais que c’est un poste à forte responsabilité. A la base, j’ai été formé à jouer en numéro 6, voire numéro 8. Mais quand je jouais milieu défensif, il m’arrivait de dépanner en défense centrale. Ce n’est pas un poste qui m’est inconnu, je connais les bases, c’est pour ça que je me sens plutôt bien aujourd’hui. Je tiens d’ailleurs à remercier le coach et l’équipe pour leur confiance.

Avez-vous déjà analysé un petit peu le jeu des attaquants Toulousains ?

Oui, j’ai regardé un peu ce qu’ils faisaient dernièrement. J’ai vu leur match contre Amiens, je pense qu’ils n’auront pas forcément les mêmes joueurs, ils n’ont pas arrêté depuis une semaine, ils vont tourner et faire reposer un peu leur effectif. Je pense qu’au niveau de la formation, ils risquent de mettre des jeunes, de faire une rotation. Je pense qu’il faut que l’on reste concentrés sur nous-mêmes. J’ai confiance à 100% en mon groupe. Après on sait que ça joue au ballon, qu’ils seront meilleurs techniquement, qu’ils seront plus à l’aise. Mais s’il y a un point où doit faire la différence, c’est sur la détermination, on doit être plus envieux que toi. On doit les tuer sur ça, hors de question qu’ils aient plus d’envie que nous.

Quel est l’état d’esprit du groupe en ce moment ?

Le groupe est bien, comme je l’ai dit, il n’y a pas vraiment de pression. Il y a beaucoup d’excitation, tout le monde veut créer l’exploit. On veut faire ça pour la famille, on sait qu’ils ne pourront pas nous voir jouer, on veut leur rendre un petit hommage, on sait qu’ils seront derrière leur télé. L’état d’esprit doit être au top. Je tiens aussi à montrer ma satisfaction auprès du club, de la confiance donnée par l’équipe, le coach, le staff, les joueurs. Et pour mes coéquipiers, je tiens vraiment à leur dire de bien préparer ce match, de faire attention aux gestes barrières, et d’arriver prêt le jour J. Et surtout prendre du plaisir !

☟ CONTINUEZ VOTRE LECTURE ☟