N2Groupe A

Bonadei (OGCN 2) : « Encaisser moins de buts »

11/08/2017 à 16:33

A la veille de la reprise du championnat, sur le terrain de la réserve de l'OM, Laurent Bonadei, le coach de l'équipe 2 de l'OGC Nice tire un bilan de la préparation de la préparation. Il fait également un point sur le secteur offensif qui a vécu quelques bouleversements cet été.

Quel bilan tirez-vous de cette préparation ?

Ca a été une préparation tout ce qui a de plus normale. Il y a eu 2-3 blessures, des résultats positifs, d’autres moins. C’est un groupe qui avance, qui s’est bien formé et qui se prépare au championnat.

Un groupe qui semble plus jeune que l’an passé…

On a à peu près la même ossature de joueurs. On était déjà très jeune. On a conservé tout le monde. Les 19 ans sont montés. C’est donc un groupe jeune qui a une année de plus d’expérience. On devrait pouvoir y arriver dans un championnat difficile.

Après une saison où vous avez assuré le maintien à l’avant-dernière journée.

Ca a été formateur pour eux, pour le staff et c’était donc une expérience vraiment positive. Ca permet d’aborder la saison avec du vécu, pour faire le nécessaire pour se mettre à l’abri.

Quel est votre souhait pour cette saison qui débute ce samedi ?

Par rapport à la saison dernière, le point à modifier sera d’encaisser moins de buts. On en a encaissé trop. Est-ce que c’est la jeunesse ? Le résultat à Monaco (défaite 8-0) est important. La moyenne n’est pas en adéquation. Ca ne veut pas dire jouer plus défensif, mais avoir un taux de possession plus important. Et quoiqu’il arrive marquer un but de plus que l’adversaire.

Vous voulez donc augmenter le taux de possession ?

L’an dernier, pratiquement sur tous nos matches, on a eu un taux de possession plus important. Par exemple, même lors du 8-0 de Monaco, on est à 52 %, ce qui montre quand même notre philosophie de jeu. Mais ça ne fait pas tout. Des erreurs individuelles nous ont coûté des matches. Quand on perd 1-0 sur des erreurs qu’on doit éviter, ce sont un ou trois points qui s’envolent. C’est important gagner en maturité, de solidifier le secteur défensif pour que le secteur offensif s’exprime mieux. Chez les jeunes, la confiance est quelque chose d’important à conserver. Malgré les résultats difficiles, on a réussi ça et avoir ce maintien. Le début de saison est important, on doit bien démarrer pour avoir cette confiance.

Pourtant, vous avez perdu deux éléments importants, Mehdi Messaoudi (VSJBFC) et Alexy Bosetti (fin de contrat).

Mehdi était venu pour une mission. Il était venu à la trêve pour fluidifier le secteur défensif, amener de la confiance aux jeunes. Des fois, on a des matches âpres. Il fallait se montrer dans ces moments difficiles-là comme un grand frère. Alexy nous a permis de nous sauver par son efficacité et son talent devant le but. En première partie de saison, on a eu la présence de Dorian Caddy et Said Benrahma. Il a pallié le manque d’expérience d’Abdelli et Mahou, qui étaient mieux en fin d’année. Cette saison, avec le départ de Dorian et de Saïd, on a renforcé le secteur offensif avec la venue de Ganago. Maxime Fleury a fait sa formation à Rennes. Avec ces deux-là et Abdelli, dans l’axe, on a de quoi répondre présent.

Ganago semble être la révélation de cette préparation qui l’a déjà amenée dans le groupe professionnel lors du déplacement à Amsterdam.

Le club fait régulièrement monter ses jeunes. Il a participé au déplacement. Mais il y a beaucoup de travail. C’est un 1999, donc il est U19. Il laisse entrevoir de belles promesses, par sa puissance, son état d’esprit, sa qualité de dribble et de frappe. Il a marqué cinq buts lors des matches amicaux. C’est prometteur. Mais il y a pas mal de travail, dans le déplacement, la synchronisation des déplacements avec ses partenaires. Et son pied gauche aussi.

Premier rendez-vous, samedi, à Marseille, face à la réserve de l’OM. Que pouvez-vous nous en dire ?

C’est une équipe qui ne nous a pas fait de cadeau sur le match retour, et qui n’avait pas à nous en faire. On aura forcément encore en mémoire le résultat difficile il y a trois mois, à trois journées de la fin. On avait fait 0-0 au retour. Il y a un but valable de Bosetti dès le début, refusé à tort. Derrière, ils ont réalisé un match très compliqué pour nous empêcher de prendre les 3 points. Ca fait partie du jeu. On aura à coeur de faire un gros match et d’essayer de prendre les trois points. Ce sera difficile, c’est un bon centre de formation. Il y a des joueurs de qualité. Ils ont fait une belle saison l’an dernier. Ils ont 2-3 pros pour encadrer leurs jeunes. Ca devait être assez engagé. On aura à cœur de garder notre philosophie de jeu tout en étant performant pour aller là-bas pour faire le meilleur résultat possible.

Crédit : OGC Nice Medias