ITWCoronavirus

Chaïb Draoui « Le foot, on est en train de l’envoyer contre un mur »

19/03/2020 à 19:35

Chaïb Draoui, créateur et ancien président du SC Air Bel, voit d'un mauvais œil la reprise des championnats. Pour lui, il est impossible de terminer en juillet. Interview.

Chaïb, que pensez-vous de l’idée de la FFF de reprendre les championnats pour les terminer cet été ?

Aujourd’hui, comment faire pour reprendre une saison ? Tout le travail qu’on a fait est en train de tomber à l’eau. Derrière un bureau, ces messieurs nous disent qu’il faut reprendre et finir en juillet, je trouve que c’est vraiment nul. On aimerait reprendre, on est des compétiteurs et on aime la compétition, mais là, le foot, on est en train de l’envoyer contre un mur. Ceux qui vont décider ça font vraiment n’importe quoi. Quand les gens partent en vacances, on leur demande de rejouer. Si on le finit fin juin, ça va, mais venir sur le mois de juillet, je trouve que c’est impossible.

En quoi est-ce impossible ?

Il faut entre 5 et 6 semaines de prépa pour la saison d’après. Ça veut dire : on finit et on reprend tout de suite la saison d’après ? On veut tous jouer mais si l’épidémie n’est pas endiguée fin mai ? Ça remettrait tout en cause, les mutations, les licences etc. Cette saison, qu’on le veuille ou non, en faisant une coupure d’un mois, un mois et demi, je me demande comment on peut la reprendre. Physiquement, tous les corps sont à l’arrêt en ce moment même et pour une longue durée. Un médecin a dit que le pic de l’épidémie devrait se situer entre le 15 et le 30 avril. Alors, comment faire pour reprendre le championnat sachant que minimum, il faut 4 semaines de préparation physique ?

Que doit faire la FFF dans ce cas ?

Il faut se réunir pour trouver la solution, celle qui sera la plus adéquate aux clubs. Il faut réfléchir avec eux, les associer à ça et trouver la solution qui met personne dans l’embarras. Je sais que c’est compliqué, quand on prend ce genre de décision, on se met toujours des clubs à dos, mais si on arrête deux mois, c’est impossible de reprendre. Ce n’est pas parce qu’il y a la pression d’Aulas et d’autres présidents de clubs qui veulent remettre le jeu sur la table, qu’il faut agir en se précipitant. Il faut prendre une décision à tête reposée. Il y a plein de paramètres compliqués à prendre en considération. Il ne faut pas vouloir rattraper la saison pour, en vérité, prendre du retard sur la suivante.