ITWN3

Christophe Denis (FC Côte Bleue) « On marche sur la tête ! »

19/02/2021 à 13:33

Après le départ de Christian Delachet et Momo Sadani pour le MGFC, le FC Côte Bleue a nommé Christophe Denis comme entraîneur de l'équipe N3. Le coach reprend donc du service une fois de plus et se confie pour Actufoot.

Christophe, vous étiez coach, puis directeur sportif, et vous reprenez la fonction d’entraîneur une fois de plus. C’est un bon défi qui s’annonce

Oui, je reprends du service. Il y a eu des faits avec le président Celdran qui est devenu vice-président de Marignane Gignac et qui a amené Momo Sadani et Christian Delachet avec lui. Du coup, on m’a proposé le poste de coach principal. Je suis content qu’on ait pensé à moi. En plus, je travaillerai en duo avec Karim Ben-Abbas.

Comme annoncé, vous repartez sur un projet Jeunes ?

On repart avec un projet encore plus tourné sur les jeunes, avec beaucoup moins de budget, dans le but de prendre des joueurs le plus tôt possible pour leur faire confiance en N3. C’est quelque chose de rare, pas beaucoup de clubs le font ici. On veut faire comme avec le jeune Ilan Kebbal (prêté par Reims à Dunkerque) qu’on a eu et que je connaissais très bien. La maman m’avait appelé pour que je le relance. Si on peut le faire pour d’autres jeunes, on le fera volontiers.

Plusieurs joueurs du FCCB ont suivi leurs coachs au MGFC. Avez-vous déjà commencé à recruter ?

Il y a des bons jeunes dans la région, à un moment donné il faut les lancer ! Donc oui, j’ai fait mon recrutement. Tout le secteur offensif est parti au MGFC ainsi que le gardien, on a donc été obligé de recruter. D’ailleurs, je n’ai pas peur de reprendre le championnat, même si je trouverais ça illogique.

Vous trouveriez illogique de reprendre le N3 ?

Oui. Je trouve d’ailleurs illogique de reprendre le N2 après tant d’arrêt. Pour moi, il fallait soit les faire reprendre plus tôt, en même temps que la Ligue 1, la Ligue 2 et ne National, car il y a beaucoup de contrats fédéraux en N2, soit ne pas reprendre du tout. Après 5 mois d’arrêt, je trouve que cette décision est folle. Ils nous parlent de réathlétisation, je veux bien, mais là on leur dit qu’il faut reprendre un championnat dans trois semaines. C’est très bien mais il y a le couvre-feu, tous les joueurs ne pouvaient pas venir aux entraînements le weekend, en plus c’était du sans contact. C’est compliqué une année blanche, je ne dis pas que c’est ce qu’il fallait faire, mais par contre je pense qu’il ne fallait pas reprendre aussi tard, surtout pour les clubs qui ont des contrats fédéraux. Nous, en N3, on a beaucoup moins de fédéraux et donc c’est compliqué d’imposer à des joueurs de venir s’entrainer. Personnellement, je galère pour qu’ils viennent le weekend à l’entraînement…

« Je suis complètement contre »Christophe Denis, entraîneur du FC Côte Bleue

Le temps laissé pour la réathlétisation n’est pas suffisant ?

Franchement, pas du tout. On ne reprend pas un championnat 5 ou 6 mois après, ça n’a plus rien à voir, ce n’est plus le même championnat. L’été, on a une coupure de deux mois et demi, et là d’un coup après six mois d’arrêt, on va nous demander de reprendre, non pas un nouveau, mais le même championnat. Donc si une décision est prise pour reprendre en N3, pour nous ce sera reprise en avril. On va donc nous demander de reprendre 6 mois après. On marche sur la tête ! Pour la réathlétisation, normalement, il faut 5 à 6 semaines, mais ça c’est quand il n’y a eu qu’un mois d’arrêt. Là, avec 6 mois d’arrêt, sans amicaux ni entraînement, si on fait ça, il va y avoir plein de blessures. Je suis complètement contre.

Sur le plan financier, ça peut aussi poser problème ?

Exactement. Il y a aussi le plan financier. Si les joueurs viennent aux entraînements, il faut les payer. Et là, à l’heure actuelle, tous les clubs tirent un peu la langue.

Vous êtes 6e de votre poule de N3 avec un match en plus sur beaucoup d’autres équipes. Cette position au classement ne vous donne-t-elle pas encore moins en envie de reprendre ?

On est plutôt bien placé. Ceux qui sont 1er, 2e ou 3e vont vouloir continuer et les trois derniers vont vouloir que ça ne reprenne pas. C’est normal. Mais là, je parle du plan sportif. Mais oui, bien sûr que le gars qui est premier veut continuer son championnat, mais des mois après, c’est compliqué.

☟ CONTINUEZ VOTRE LECTURE ☟