SantéCompétition

Coronavirus : les Alpes-Maritimes se préparent, les compétitions déjà menacées ?

24/02/2020 à 16:17

5 morts et plus de 200 cas en Italie ! Une réunion d'urgence a même eu lieu à Nice, en préfecture, ce lundi matin avec les élus du département et les autorités. Se dirige-t-on comme en Italie vers une paralysie des compétitions ?

Pas d’affolement pour le moment ! Le ministre de la Santé Olivier Véran l’a répété dimanche soir dans le journal de 20 heures de France 2, la France ne connaît pas d’épidémie de Coronavirus. Et malgré que l’Italie soit touchée, les deux cas niçois suspects ont été écartés après des analyses. Une réunion d’urgence a eu lieu en préfecture, à Nice, ce lundi en compagnie du préfet, des responsables de l’Agence Régionale de Santé PACA et de nombreux élus du département dont Christian Estrosi. Des réunions quotidiennes avec les spécialistes de santé et les représentants de l’Etat ainsi que l’ouverture d’une cellule d’information sont prévues pour renseigner la population.

Cependant, les français et particulièrement les azuréens s’attendent au pire. L’Agence Régionale de Santé PACA a quand même annoncé dimanche que le Centre Hospitalier Universitaire de Nice sera habilité à passer les tests de dépistage du Coronavirus COVID-19. De nombreux laboratoires ont été équipés en tests de diagnostic pour atteindre une capacité de plusieurs milliers d’analyses par jour et sur tout le territoire, contre 400 aujourd’hui. 70 hôpitaux sont mobilisés.

Ce n’est pas rien et on peut donc s’attendre à voir débarquer ce virus dans les prochaines semaines. Le Maire de Menton Jean-Claude Guibal a même demandé aux autorités « la mise en place d’un plan sanitaire d’urgence ». Le député Les Républicains de Nice Éric Ciotti a aussi demandé une réaction en proposant un plan d’urgence et des contrôles renforcés à la frontière italienne. Le contrôle sera en effet renforcé mais les frontières ne seront pas fermées, ce qui peut inquiéter quand on sait que la durée d’incubation du coronavirus est de 15 jours…

Alors, la progression du Coronavirus peut-elle avoir des incidents dans le domaine du football en France ? La réponse est oui et d’ailleurs les chinois, coréens et italiens ont pris de nombreuses mesures concernant plusieurs compétitions :

  • Report de la reprise du championnat chinois qui devait initialement démarrer le 22 février et impact sur le mercato hivernal
  • La Corée du Sud a décidé de reporter la reprise de son championnat, la K-League
  • Ce weekend, 4 matches de Série A ont été reportés : Inter-Sampdoria, Hellas Verone-Cagliari, Atalanta-Sassuolo, Torino-Parme
  • Udinese-Fiorentina qui devait avoir lieu samedi 29 février à 18 heures a été repoussé
  • Match à huis clos en Ligue Europa entre l’Inter Milan et Ludogorets prévu jeudi à 21h
  • Les manifestions sportives ont été annulées en Lombardie, Vénétie et dans le Piémont
  • Pour Naples – FC Barcelone, 8e de finale de Ligue des Champions prévu mardi soir, les joueurs blaugranas seront immédiatement surveillés à leur arrivée à Naples (région épargnée jusqu’à présent). Les températures corporelles seront prises et chaque joueur montrant des signes de maladie sera envoyé directement à l’hôpital pour des examens plus poussés ! (Selon ESPN)

Cela concerne le football professionnel en grande partie mais le football amateur suivra les mêmes mesures.

Dans les Alpes-Maritimes et dans toute la Ligue Méditerranée, on s’attend donc à voir des matchs reportés, des joueurs suspectés amenés à l’hôpital, des compétitions annulées, des villes et des clubs bloqués. Bref, cela ne présage rien de bon…