Info

Djamal Mohamed et l’Athlético Marseille, clap de fin !

18/09/2019 à 12:46

C'est officiel depuis ce matin, selon nos informations Djamal Mohamed a décidé de mettre fin à son aventure avec l'Athlético Marseille, deux ans avant le terme de son contrat (2021).

Le directeur sportif de l’Athlético Marseille a annoncé aux joueurs ce matin à l’entraînement qu’il démissionnait de son poste pour des raisons personnelles. Avec ce départ, c’est donc un joli chapitre du club qui se termine. Milieu défensif pendant de nombreuses années à Marseille Consolat, il avait choisi d’enrôler le rôle de directeur sportif dès la fin sa carrière de joueur. Une décision qui s’avérera payante pour cet enfant des Quartiers Nord, puisque le club, alors présidé par Jean-Luc Mingallon, accède au National, une performance historique !

Un homme attaché à son club

Après avoir roulé sa bosse du côté de Consolat, Djamal Mohamed s’envole alors du côté du FC Martigues (National 2), qui a l’ambition d’accéder à l’échelon supérieur. Après quelques mois seulement, l’aventure prend fin avant le passage devant la DNCG du club de la Venise provençale. Djamal Mohamed préfère s’en aller afin d’aider le club.

Il ne restera pas sur le marché bien longtemps, puisque l’Athlético Marseille, alors en National 2, par le biais de sa nouvelle direction, ne tarde pas à faire appel à cet homme qui connaît la maison comme sa poche. Le directeur sportif recrute de nombreux joueurs dans le but de permettre au club de retrouver le National 1. Si sur le plan sportif le club réalise une bonne saison 2018-2019 en terminant à la 5e position du groupe A de National 2, l’été sera, quant à lui, mouvementé avec une rétrogradation en National 3 par la DNCG.

Un coup d’arrêt qui ne freine pas Djamal Mohamed bien décidé à aider l’Athlético à vite remonter. Il parvient à garder tous les joueurs de l’effectif de National 2 et recruter un entraîneur de qualité, Farid Fouzari. Un groupe compétitif qui domine aujourd’hui le championnat de National 3 Corse Méditerranée.

C’est donc là, que le chapitre se termine.

Crédit photo : DR