MédiasDroits TV

Droits TV : l’OM vote contre la nouvelle répartition des droits TV mais la mesure est tout de même approuvée

20/03/2020 à 11:39

Le montant des droits TV augmentera de 60% l'année prochaine par rapport à la période actuelle. 400 millions d'euros supplémentaires qui, selon L'Equipe, seront répartis de manière égalitaire à tous les clubs de l'élite.

C’est entériné depuis mai 2018, pour suivre la prochaine saison de Ligue 1, les téléspectateurs devront s’abonner à une nouvelle chaîne : Mediapro. Une nouveauté qui va entraîner une augmentation des droits TV du championnat français. Pour la période 2020-2024, le montant de ces droits TV s’élèvera à 1,153 milliard d’euros par an. Environ 780 millions seront ainsi payés par Mediapro, 330 par Canal et 50 par Free.

Selon L’Equipe, les 20 clubs de l’élite sont tombés d’accord la semaine dernière pour une répartition équitable des 400 Millions d’euros supplémentaires dus à ce nouvel arrivant qui est Mediapro. Environ 20 millions d’euros supplémentaires sera donc reversé à chaque club à partir du prochain exercice.

L’OM s’oppose, Lyon s’abstient !

Cependant, le partage des droits internationaux du championnat, qui s’élèverait à 60 millions d’euros par à partir de l’année prochaine, sera, comme avant, réparti entre les 9 gros clubs français (Paris, Lyon, Marseille, Saint-Etienne, Monaco, Bordeaux, Rennes, Nice et Lille).

Actuellement les droits TV de la Ligue 1 sont répartis selon trois critères. 47% du montant global est réparti à parts égales, 28% selon le classement sportif du club à l’issue de la saison et enfin 25% selon le nombre d’apparitions dans les premiers choix des diffuseurs. Le choix de faire un partage équitable de ces 400 millions supplémentaires va entraîner une augmentation du pourcentage du montant des droits TV réparti à part égale entre tous les clubs de Ligue 1. Une nouvelle manne financière pour les petits clubs moins riches de l’élite.

Pendant les votes, l’OM a voté contre cette proposition et l’OL s’est abstenu. Un non qui n’a pas changé grand chose puisque pour être approuvée, la nouvelle répartition devait être approuvée par 16 clubs sur… 17 clubs.