CoronavirusN3

Eric Rech (Aubagne FC) « Anxieux de ne pas être contaminé et ramener cette maladie à la maison »

10/04/2020 à 12:36

L'entraîneur de la N3 d'Aubagne, Eric Rech, est tous les jours au front, à l'hôpital de la Timone, face au coronavirus. Le coach se confie sur son quotidien et ses craintes.

Sur le site web de l’Aubagne FC, Eric Rech, coach de la N3 qui travaille aussi à l’hôpital de la Timone, s’est exprimé sur son quotidien , au front face au coronavirus : « Ayant des responsabilités à la Timone, je suis comme tout le personnel médical, anxieux de ne pas être contaminé et ramener cette maladie à la maison. Nous avons la chance d’être bien entourés mais ce que l’on voit et entend dans les couloirs n’est guère rassurant. S’il vous plaît, restez chez vous ! ». Une énorme tâche qui n’efface pourtant pas son rôle d’entraîneur à l’AFC : « Je suis sollicité en permanence par des éducateurs qui veulent savoir de quoi demain sera fait. Je suis incapable de leurs répondre ! Je ne le sais même pas pour mon équipe de niveau National, c’est extraordinaire, personne ne sait rien. Aucune nouvelle des instances fédérales, c’est à ne rien y comprendre ».

Eric Rech « Le pire, c’est de ne pas savoir »

Ce qui perturbe le plus le coach, c’est de ne pas savoir. Il exprime des inquiétudes : « Ce n’est pas à moi de le dire, il faut la prendre et ensuite la respecter, même s’il y a des mécontents, il y en a toujours. Le pire c’est de ne pas savoir. J’ai l’impression que plus le temps passe plus les joueurs s’éloignent du football, je suis inquiet pour la fin de saison s’il y en a une mais même pour la saison à venir. Nous ne savons plus où nous en sommes. A cela vient s’ajouter la perte probable de partenaires et nous ne savons rien du côté de la mairie, s’il elle peut tenir ses engagements pour les subventions. Il y a vraiment de quoi être inquiet, mais finalement le plus important c’est quand même la santé. Restez chez vous ! ».

Les autres éducateurs du club se sont exprimés sur le site officiel du club, on vous conseille d’y jeter un œil !